La fonte des glaciers du Groenland et de de l'Antarctique - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/04/2011 à 01h32 par Tanka.


LA FONTE DES GLACIERS DU GROENLAND ET DE DE L'ANTARCTIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La fonte des glaciers du Groenland et de de l'Antarctique

 
L'instrument Advanced Land Imager (ALI) du satellite (Satellite peut faire référence à :) Earth Observing-1 (EO-1) a capturé cette image en couleurs naturelles de l'Astrolabe le 28 novembre 2010, à la fin du printemps (Le printemps est l'une des quatre saisons des zones tempérées.

Elle se place entre l'hiver et l'été.) austral (Le mot austral (du latin australis) est un adjectif qualifiant ce qui se situe dans l'hémisphère sud.). Des icebergs se séparaient alors de la langue glaciaire, qui s'étend depuis la côte comme une avancée au-dessus des eaux libres de l'océan (L'Océan est un train de passager de Via Rail Canada.

Il offre un service quotidien (sauf le mardi) entre Montréal, Québec, Moncton et Halifax. C'est présentement le plus vieux train de passagé nommé en Amérique du Nord.

Le trajet prends environ 20 heures. Le train quitte Montréal le soir et arrive à Halifax le lendemain après-midi. Dans l'autre direction, il quitte Halifax en après-midi...) Austral (Le mot austral (du latin australis) est un adjectif qualifiant ce qui se situe dans l'hémisphère sud.). Le front glaciaire mesure environ 7 km de large, et les scientifiques estiment qu'il perd un demi-kilomètre cube (En géométrie élémentaire, un cube est un prisme dont les côtés sont tous égaux.

Les cubes figurent parmi les solides les plus remarquables de l'espace. C'est un des solides de Platon. Son autre nom est « hexaèdre régulier ».) de glace par an.

La glace de fonte illustrée par cette image n'est pas nécessairement un phénomène inhabituel dans cette région et à cette période de l'année. Mais ce qui l'est plus, c'est l'augmentation de la fonte globale de tous les glaciers de l'Antarctique et du Groenland au cours des deux dernières décennies.

Selon une nouvelle étude de la NASA, les inlandsis (calotte polaire) du Groenland et de l'Antarctique perdent leur masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l'inertie des corps et leur interaction gravitationnelle.) glaciaire à un rythme accéléré, dépassant en perte de glace celles des glaciers de montagnes et des glaces polaires jusqu'à en devenir le facteur principal de l'élévation du niveau mondial de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.).

Chaque année, au cours de l'étude depuis 18 ans, les deux ont perdu en moyenne (Il y a plusieurs façon de calculer une moyenne d'un ensemble de nombres. Celle qu'il convient de retenir dépend de la grandeur physique que représentent ces nombres. Lorsque, dans le langage courant, on parle de moyenne, on évoque en fait la moyenne arithmétique.) combinée 36,3 milliards de tonnes de plus que l'année précédente; l'inlandsis du Groenland plus rapidement avec une moyenne (Il y a plusieurs façon de calculer une moyenne d'un ensemble de nombres.

Celle qu'il convient de retenir dépend de la grandeur physique que représentent ces nombres. Lorsque, dans le langage courant, on parle de moyenne, on évoque en fait la moyenne arithmétique.) de 21,9 milliards de tonnes de plus par an.

En Antarctique, l'accélération moyenne d'année en année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de la perte de masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l'inertie des corps et leur interaction gravitationnelle.) est de 14,5 milliards de tonnes.

Les auteurs concluent que si ces taux actuels de fusion des inlandsis (Un inlandsis est une nappe de glace, un glacier continental très étendu, connu aussi sous le nom plus commun de calotte polaire.) perdurent lors les quatre prochaines décennies, leurs pertes cumulées pourraient élever le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) de 15 centimètres d'ici à 2050.

Bien que cela constitue une indication sur la contribution potentielle des inlandsis à l'élévation du niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) dans le siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération.

Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être...), les auteurs préviennent toutefois que des incertitudes considérables subsistent dans l'estimation de l'accélération future en perte de glace.
 

Un article de Michel, publié par techno-science

 

Votre aide ? Olala ! C'est pas de refus !

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Michel

Source : www.techno-science.net