La fin des éléphants dans nos zoos ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/05/2011 à 17h07 par Tanka.


LA FIN DES ÉLÉPHANTS DANS NOS ZOOS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La fin des éléphants dans nos zoos ?

 
(Toronto) Le Zoo de Toronto a pris la décision, jeudi, de se départir de ses éléphants. Le jardin zoologique n'était tout simplement plus capable d'offrir une qualité de vie correcte à ses trois pachydermes sans investir des millions de dollars. ZooCheck, qui a mené le combat pour le retrait des éléphants, appelle maintenant les autres zoos canadiens à imiter cette décision. Le Zoo de Granby est dans la cible de l'organisation.

«?Les biologistes sont très clairs sur le fait que les éléphants, plus que tout autre animal, ont besoin de bouger et qu'ils ont besoin de grands espaces. Ce sont des animaux uniques, difficiles à garder en captivité?», affirme Rob Laidlaw, directeur de ZooCheck, qui dénonce depuis plusieurs mois les installations du Zoo de Toronto, où sept éléphants sont morts depuis 1984. Ses critiques des installations du zoo torontois ont d'ailleurs en partie été reprises par un rapport d'une firme de consultants indépendants et remises aux dirigeants du Zoo de Toronto, il y a quelques jours.

Ce rapport estimait que pour offrir une qualité de vie appropriée aux trois éléphants du zoo, des investissements de 16,5 millions de dollars étaient nécessaires pour quadrupler l'espace leur étant dédié. Les consultants suggéraient d'abandonner purement et simplement le programme des éléphants et d'opter pour leur déménagement. Le Zoo de Toronto a décidé d'entériner cette recommandation, jeudi.

Si le plus grand zoo au Canada a pris cette décision, d'autres doivent aussi suivre, affirme Rob Laidlaw. Il s'inquiète pour les autres éléphants en sol canadien, notamment ceux de Granby. «?L'espace des éléphants à Granby est extrêmement petit. Les éléphants ne peuvent marcher que quelques minutes avant de frapper une clôture.

À Toronto, il y a au moins une montagne, ce qui n'est pas le cas à Granby. Les gens n'ont qu'à ouvrir un livre sur les éléphants pour comparer les habitudes de ces animaux dans la nature à celles qu'ils ont au Zoo de Granby et les gens pourront tirer leurs propres conclusions?», dit M. Laidlaw. Selon lui, les éléphants ont besoin de plusieurs hectares pour pouvoir vivre une vie relativement normale.

Le directeur de ZooCheck martèle que les éléphants n'ont tout simplement pas leur place au Canada. «?Outre le manque d'espace dans les zoos, il y a les conditions météorologiques qui sont un problème, surtout à Granby où l'hiver est encore plus dur qu'à Toronto. Pendant l'hiver, les éléphants n'ont pas la capacité de conserver la chaleur, comme le font d'autres animaux nordiques. C'est absurde de voir un éléphant dans la neige?!?», dénonce-t-il.

Il juge sévèrement les parcs zoologiques qui tiennent absolument à présenter des éléphants à leurs visiteurs. «?Les dirigeants de la plupart des zoos croient encore qu'ils doivent offrir tous les animaux possibles à leurs visiteurs, dénonce-t-il. Selon moi, c'est une vieille façon de penser les zoos.?»

 

Un article de Étienne Fortin Gauthier, publié par Cyberpresse

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Étienne Fortin Gauthier

Source : www.cyberpresse.ca

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • éléphants - 
  • zoos