La fin des corridas à Fréjus - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/11/2010 à 21h17 par Tanka.


LA FIN DES CORRIDAS À FRÉJUS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La fin des corridas à Fréjus

Le sénateur-maire de la cité romaine, Élie Brun, a confirmé sa volonté de mettre fin aux mises à mort. Une mauvaise surprise pour les aficionados, un soulagement pour les autres

La décision devrait soulever les passions. Moins d'un mois après s'être déclaré « très réservé sur les corridas », dans une interview accordée à Var-matin, le sénateur-maire de Fréjus, Élie Brun, a finalement tranché : « Il n'y aura plus de mise à mort à Fréjus. » Il répond ainsi à une question qui alimente les discussions de nombreuses soirées fréjusiennes, depuis le lancement du chantier de réhabilitation des Arènes, il y a près de quatre ans. « C'est un problème de conscience », explique le premier magistrat. « Je souhaite proposer d'autres spectacles lorsque les Arènes seront réhabilitées », annonçait-il, par téléphone, lundi soir. Et d'expliquer ses motivations : « Le temps passe, les moeurs changent.

Il y a quinze jours, j'étais au Pays basque. J'y ai appris, dans le journal local, que le maire de Bayonne avait décidé de mettre un terme à ce type de spectacles, alors que cette commune est proche de l'Espagne... D'ailleurs, certaines grandes villes espagnoles abandonnent la tauromachie. »

Une victoire pour la cause animale

Selon lui, « à Fréjus, il n'y a pas de tradition extrêmement forte, comme en Camargue. Il n'y avait pas un public impressionnant. Nous étions la seule ville à l'est du Rhône à proposer ce type d'animation ».

Ce choix a, bien évidemment, été accueilli avec satisfaction du côté des fervents défenseurs des animaux et des anti-corridas. « Il est temps que dans mon département, le Var, les atroces corridas soient enfin interdites! Mieux vaut tard que jamais... », estimait, hier soir, Brigitte Bardot.

« On ne s'y attendait pas »

Pour les aficionados, cette annonce tombe comme un véritable coup de massue. « On ne s'attendait pas à une telle déclaration », indiquait, lundi soir, Pierre Roussille, président adjoint de La Lidia, un peu dérouté. « Jusqu'à présent le maire nous a toujours soutenus. » D'autres Fréjusiens paraissent moins surpris et espèrent que l'édile reviendra sur sa position. « Je ne suis pas étonné de cette prise de position qui intervient juste avant les prochaines échéances électorales », assure un résident de la cité romaine sous couvert de l'anonymat.

Se défendant de toute influence, le sénateur-maire affirmait : « Personne ne m'a imposé, ni obligé à prendre cette résolution. »

Contactée hier après-midi, l'association tauromachique de Fréjus, La Lidia, qui compte plus d'une soixantaine d'adhérents, n'a pas souhaité réagir. Avec la fin des spectacles de corridas, quel sera son devenir? Il faudra encore attendre plusieurs mois avant de connaître la nouvelle programmation culturelle des Arènes de Fréjus.

Il n'y a pas si longtemps, le site était également connu pour accueillir de beaux concerts avec des artistes à la renommée internationale. « Je préfère un festival équestre durant le week-end ou des spectacles de vachettes, mais en respectant l'animal. Je sais que cette décision ne fera pas l'unanimité, mais un animal doit avoir le respect de l'homme et, vous verrez, que dans dix à quinze ans l'évolution fera qu'il n'y aura plus de corridas », concluait le sénateur-maire.

Lien corrompu

Devenez lanceur d'alertes

SOS-planete





Auteur : varmatin.com

Source : www.varmatin.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Corrida