La faim dans le monde et en Asie - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/10/2010 à 16h42 par Tanka.


LA FAIM DANS LE MONDE ET EN ASIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La faim dans le monde et en Asie

A la veille du sommet de New York sur les objectifs du millénaire, La Fao, l'organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'agriculture et le PAM, le Programme Alimentaire Mondial ont annoncé que le nombre de personnes souffrant de la faim est passé en 2010 en dessous de la barre du 1 milliard de personnes, 925 millions pour être précis.

Bonne nouvelle au premier abord car 98 millions de personnes en moins, ce n'est pas rien, surtout qu'il s'agirait du premier recul depuis 15 ans.
Mais alors qu'en 2010, l'agriculture mondiale peut nourrir tout le monde, on meurt encore de faim, c'est quelque chose qui est vraiment aberrant.

Avec la mort d'un enfant toutes les 6 secondes pour des problèmes liés à la malnutrition, la faim reste la plus grande tragédie et le plus grand scandale au monde", explique le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf. "C'est absolument inadmissible".

Mais outre ce cas - le pire - de personnes qui meurent de faim, la faim recouvre aussi les notions de sous alimentation, de malnutrition.

Pourquoi la faim a-t-elle reculé ?

Mme Josette Sheeran, directrice du Pam, parle de mesures vigoureuses d'urgence prises par les nations du monde entier. On évoque aussi la reprise économique en particulier dans les pays en développement et le recul des prix alimentaires.

Mais pour l'ONG Oxfam International, il ne s'agit que d'une question de chance avec par exemple deux années de bonnes récoltes. Pour Oxfam, on ne s'est pas attaqué aux causes profondes de la faim dans le monde, les gouvernements n'ont pas pris les mesures politiques nécessaires ni engagé les investissements indispensables.

Et il semblerait malheureusement que l'actualité, donne raison à Oxfam : les inondations au Pakistan par exemple ont recouvert le quart du pays, ce qui veut dire l'équivalent de la superficie de l'Angleterre. 14% des terres cultivées ont été endommagées. Le 26 septembre, on vous annonçait dans les nouvelles que les inondations avaient détruit 80 % des réserves et des semences de blé.

L'Asie Pacifique reste particulièrement touchée par la faim.

Les deux tiers des 925 millions de personnes sous-alimentées se retrouvent dans seulement sept pays : le Bangladesh, la Chine, la République démocratique du Congo, l'Ethiopie, l'Inde, l'Indonésie et le Pakistan.

Les raisons du recul de la faim par le Pam, c'est-à-dire reprise économique et recul des prix alimentaires, recouvrent des situations très différentes selon les pays.

Au Bangladesh par exemple : selon un article de l'agence Irin daté du 26 juillet 2010, 40 % des 160 millions de bangladais vivent avec moins d'un dollar par jour et souffrent d'insécurité alimentaire. La hausse du chômage, l'inflation, le ralentissement économique et les imprévisibles désastres liés à la météo s'ajoutent à la rapidité de la croissance démographique pour enfoncer encore davantage le pays dans la crise alimentaire.

Même si la nourriture est disponible, les gens sont trop pauvres pour l'acheter. Le chômage a progressé entre 2006 et 2009 et les prix des denrées alimentaires aussi, avec même 17.8 % de plus sur le riz en un an. « La malnutrition par manque de micronutriments – la faim silencieuse – atteint également des taux alarmants au Bangladesh, touchant près de 30 millions de femmes et 12 millions d'enfants de moins de cinq ans », a dit John Aylieff, le représentant du PAM dans ce pays.

Il existe des situations aberrantes : un article du 1er septembre 2010 faisait état en Inde d'importantes réserves - gérées par l'état pour parer à des chutes de la production agricole -mais qui pourrissent, alors que l'Inde aurait entre 80 et 200 millions de personnes sous alimentées.

Pour rester en Asie, On parle aussi régulièrement de la situation de famine qui touche la Corée du Nord, mais dont les données sont difficiles à obtenir en raison de la fermeture du pays.

L'Asie-Pacifique est la région la plus touchée par la faim avec 578 millions de personnes touchées, mais, si on veut être un peu positif, c'est celle aussi ou la faim a le plus reculé, c'est-à-dire de 12 % par rapport à 2009.
En pourcentage de population sous alimenté, c'est l'Afrique subsaharienne qui vient en tête avec 30 % de la population qui souffre de la faim.

Pourquoi la faim ?

La raison principale de la faim dans le monde est la pauvreté, elle-même due à une répartition inégale des ressources sur la planète, le manque d'eau ou de terre disponible. Ponctuellement, il peut s'agir des conséquences de catastrophes naturelles (inondations par exemple) ou de conflits.

Pour lire la suite de l'article, cliquer sur « Source ».

SOS-planete





Auteur : .sondelespoir.org

Source : www.sondelespoir.org