La disparition des abeilles : enquête - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/09/2010 à 22h21 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La disparition des abeilles : enquête



Ce phénomène, mondial, mobilise des chercheurs de toutes nationalités.

Il pourrait avoir des conséquences très graves : la disparition des insectes pollinisateurs serait un désastre écologique menaçant l'agriculture et une grande partie de nos ressources alimentaires.

Probablement multifactoriel, le dépérissement des colonies d'abeilles trouve une partie de ses causes dans les activités humaines et leurs influences sur les paysages, les ressources et les équilibres écologiques.

Un phénomène déjà connu

En 2007, les Etats-Unis tirent la sonnette d'alarme : les abeilles disparaissent massivement et soudainement.

Partout dans le monde, le taux de mortalité apicole atteint des records, de la fin de l'année 2006 à la fin de l'hiver 2007 : perte de 60 % des colonies aux USA et jusqu'à 90 % dans certains Etats de l'Est et du Sud ; 40 % des ruches se sont vidées au Québec, 25 % des colonies sont décimées en Allemagne, idem à Taiwan, en Suisse, au Portugal, en Grèce et dans de nombreux autres pays d'Europe.

(...)

Des colonies victimes d'un « syndrome d'effondrement »

(...) Ce syndrome d'effondrement des colonies, appelé en anglais Colony Collapse Disorder (CCD) est décrit depuis les années 1970.

Il est caractérisé par une absence d'ouvrières, seules restent la reine qui continue de pondre et quelques jeunes abeilles. Les rares adultes encore présents sont infestés par différents virus pathogènes et des champignons. Le couvain (ensemble rassemblant les larves, les pupes, et les oeufs) est bien fermé et il subsiste des stocks de nourriture (miel et pollen).

Curieusement, ils ne sont pas pillés par les autres abeilles et ne sont attaqués que très tardivement par les parasites. Dans les ruches sur le point de s'effondrer, on observe que les ouvrières sont de jeunes adultes, leur nombre ne suffit plus à soigner le couvain et l'essaim refuse de consommer la nourriture apportée (sirop de maïs ou autres suppléments).

Les causes : des abeilles affaiblies dans un environnement défavorable

- Produits phytosanitaires agricoles et cultures OGM : des facteurs controversés

En France, en 1993, les apiculteurs constatent une baisse importante de la production de miel. Ils pointent du doigt l'utilisation du Gaucho, un insecticide utilisé en enrobage des semences pour lutter contre les insectes ravageurs et à base d'imidaclopride. (...)

Après le Gaucho, le Régent, à base de fipronil, est mis en cause. Tous deux sont progressivement interdits par l'Etat sur différentes cultures en France.

En 2007 et 2008, le Cruiser, à base de thiametoxam, est également dénoncé par les apiculteurs.

(...) Une partie de la communauté scientifique estime néanmoins que les abeilles sont progressivement intoxiquées et affaiblies par différents insecticides. Leurs traces se retrouvent à doses sublétales dans les abeilles mais aussi dans les ruches.

(...)

Certaines cultures OGM ont elles aussi été mises en cause dans la presse car ces semences produisent leur propre insecticide.

(...)

- Les parasites

Les abeilles sont aussi victimes d'agents naturels tels que des parasites appartenant à la famille des acariens. Les varroas - Varroa jacobsoni - proviennent d'Asie et se sont installés en Europe dans les années 1960. (...)

- Les champignons
Les abeilles subissent de redoutables propagations de champignons. Parmi ceux-ci, Nosema cerenae, retrouvé en masse dans le corps d'abeilles mortes, semble particulièrement virulent. (...)

- D'autres insectes prédateurs
D'autres insectes en provenance d'Asie ou d'Afrique menacent aussi les abeilles européennes. Parmi ceux-ci, le petit coléoptère des ruches Aethina tumida9 originaire d'Afrique du sud, et le frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax s'avèrent de redoutables prédateurs. (...)

- Les transformations environnementales et climatiques
En restructurant les paysages et en détruisant les haies, talus et bosquets, qui sont autant de sites de nidification pour les espèces sauvages, les hommes nuisent aux pollinisateurs et aux abeilles. (...)

- Des exploitations excessives ?
Les abeilles domestiques peuvent aussi parfois être victimes de formes d'apiculture productiviste. (...)

- La pollution électromagnétique ?

(...)

Les synergies : des pistes à explorer
La plupart des études scientifiques sur les abeilles et leur surmortalité ont porté sur l'analyse de facteurs isolés les uns des autres. Pourtant, il est possible que les facteurs soient multiples et interagissent, c'est-à-dire que des synergies existent.

(...)

Conséquences - des insectes pollinisateurs indispensables

Agir sur plusieurs fronts

(...)

Pour lire la totalité de cet article, cliquer sur "Source"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

Auteur : Creative Commons

Source : ecologie.nature.free.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr