La diplomatie américaine, une filière pour promouvoir les OGM - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/01/2011 à 16h57 par Jacques.


LA DIPLOMATIE AMÉRICAINE, UNE FILIÈRE POUR PROMOUVOIR LES OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Des câbles demandent à Washington de presser Paris, Madrid et le Vatican

Une liste de représailles contre la France récalcitrante aux organismes génétiquement modifiés (OGM). Un plan d'action en faveur des biotechnologies en Espagne et un plan pour exercer des pressions sur Bruxelles. Un projet pour intensifier le lobbying auprès du Vatican pour encourager les dignitaires à reconsidérer leur point de vue, en insistant sur le fait que les OGM permettront de diminuer la faim dans le monde.

Tels sont les consignes données dans des câbles adressés à Washington en 1997, en 2007 et en 2009 par des diplomates américains basés à Paris, à Madrid et au Vatican en vue de promouvoir les OGM en Europe. Elles viennent d'être révélées par le site internet WikiLeaks et montrent comment la diplomatie américaine se met au service de l'industrie agroalimentaire, Monsanto en tête, pour promouvoir les OGM. En Suisse, le contenu de ces câbles est relayé par l'organisation StopOGM.

Autorisation à la carte

Ces révélations arrivent à point nommé. La Commission européenne poursuivra les autorisations des cultures des plantes transgéniques en Europe alors même que plusieurs pays et une grande partie de l'opinion publique sont opposés à cette technologie. «Nous n'avons pas l'intention de geler le processus d'autorisations en cours au sein de l'UE», a récemment déclaré John Dalli, chargé du dossier, cité par l'AFP.

L'approche de Bruxelles ne fait de loin pas l'unanimité. La ministre française de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet a répondu que les réformes des méthodes d'analyses de l'Agence européenne pour la sécurité alimentaire étaient un préalable à tout changement de politique.

Pour l'heure, deux plantes OGM sont cultivées en Europe: le maïs 810 de Monsanto et la pomme de terre Amflora de l'allemand BASF. La Commission doit renouveler l'autorisation pour le maïs 810 au début de l'année prochaine. Comme dans le passé, faute de consensus, elle pourrait se résoudre à un système d'autorisation à la carte.

Note de Jacques : Nous avons déjà passé cette info mais nous avons le devoir d'insister afin de mettre au grand jour la plan diabolique à l'oeuvre ici et maintenant ! Et qui en doutait encore ?

Notre dossier OGM

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.

Devenez lanceur d'alertes





Auteur : Rédaction letemps.ch

Source : www.letemps.ch

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • OGM - 
  • Wikileaks