La désertification affecte un milliard de personnes - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/12/2010 à 14h59 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La désertification affecte un milliard de personnes



Près d'un milliard de personnes dans le monde doivent faire face à la menace de la désertification.

La croissance des activités humaines durant les dernières décennies a conduit à la multiplication des terres arides, c'est-à-dire des terres non cultivables.

Cette semaine à Londres avait lieu le lancement européen de la Décennie des déserts ou du plan des Nations Unies pour lutter contre la désertification (UNDDD).

Le but de la décennie est de sensibiliser l'opinion publique à ce problème et de concevoir des plans d'action pour protéger les terres sèches.

Une personne sur trois dans le monde vit dans des zones arides. Les animaux et les plantes se raréfient.

Selon le rapport de l'Unddd « un tiers de toutes les cultures actuellement cultivées sont originaires des zones arides.

En plus, la moitié des animaux vivent dans les zones désertiques du monde ».

Les pauvres en Chine, en Afrique sub-saharienne et en Asie centrale sont les plus touchés par la désertification.

L'année dernière, la BBC a rapporté que la désertification dans ces régions pouvait forcer cinquante millions de personnes à quitter leur habitat actuel d'ici à 2020.

Les experts prédisent que cette crise imminente mènera à la migration de masse des personnes et qu'on ne peut dès lors plus ignorer les réfugiés climatiques.

Alimentation

« Le changement climatique est l'une des principales causes des conflits politiques en Irak et en Afghanistan », a déclaré Luc Gnacadja de la Convention internationale.

« Les crises dans ces régions sont causées par de mauvaises conditions de vie et par le manque de terres fertiles ou l'accès à l'eau ».

Comme avec la plupart des catastrophes liées au climat, ce sont les groupes fragiles comme les minorités ethniques, les paysans et d'autres groupes marginalisés qui paient la plus grande facture pour un problème auquel ils ont le moins contribué.

Il est donc impératif, selon Gnacadja, que les idées, les stratégies et les informations de l'UNDDD sur la désertification puissent directement toucher ces gens et l'élite politique afin que les besoins de ces groupes fragiles soient pris en compte.

« Les parties prenantes ne sont pas des entreprises ou des gouvernements », précise Gnacadja.

« Ce sont des agriculteurs, des éleveurs et des personnes vivant dans les zones arides pour travailler. Ils doivent avoir de l'espace et du temps pour voir ce qui fonctionne ou non. »

Selon les rapports de l'ONU, l'Afrique ne pourra d'ici 2025 fournir assez de nourriture que pour seulement un quart de sa population si la dégradation des sols sur le continent se poursuit au rythme actuel.

Près de 75 % de l'Afrique sera donc dépendante d'une manière ou d'une autre de l'aide alimentaire internationale.

Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète


Auteur : Kanya D'Almeida

Source : ipsnouvelles.be

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr