La dépendance humaine par rapport à la fonte des glaciers - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/11/2010 à 23h08 par Tanka.


LA DÉPENDANCE HUMAINE PAR RAPPORT À LA FONTE DES GLACIERS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La dépendance humaine par rapport à la fonte des glaciers

Les glaciers dans les vastes régions montagneuses jouent un rôle crucial dans l'approvisionnement en eau des zones peuplées toutefois, selon une nouvelle recherche, certaines régions dépendraient plus de la fonte des eaux que d'autres.

L'étude, présentée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), a été menée par des glaciologues et climatologues de l'université d'Innsbruck en Autriche.

Les chercheurs ont collecté des données concernant le taux de précipitations au niveau de glaciers spécifiques et déterminé la période d'écoulement des eaux leur disponibilité dans les zones peuplées. Ciblant la région entière du bassin fluvial des glaciers dans l'Himalaya, des Andes, des montagnes du Caucase, de la Sibérie, de l'Amérique du Nord et de la Nouvelle-Zélande, ils se sont fondé sur les données de températures mondiales et de précipitations ainsi que sur les informations du World Glacier Inventory et du Global Digital Elevation Model.

«Il existe une grande différence par rapport à l'écoulement des eaux en période de sécheresse et une période où les précipitations sont fréquentes,» explique le co-auteur de l'étude Dr Ben Marzeion de l'institut de géographie de l'université d'Innsbruck. «Et il existe des régions, par exemple autour de la mer d'Aral, où les précipitations surviennent dans les régions montagneuses en hiver. Par conséquent, l'eau provenant de la fonte des glaciers en été est vitale pour la population vivant dans cette zone.»

La fonte des glaciers est souvent vitale pour les populations locales. L'étude a souligné la façon dont les communautés résidant dans les zones montagneuses dépendent fortement de l'eau de la fonte des glaciers malgré le fait que le nombre actuel d'habitants dans ces régions est faible.

«L'impact est beaucoup plus dramatique dans les bassins fluviaux en latitude moyenne, où la densité de la population est beaucoup plus élevée et la fonte des glaciers contribue encore en grande partie à la réserve d'eau disponible,» affirment les experts.

C'est la question consistant à savoir comment le changement climatique affecte l'approvisionnement en eau dans des régions très peuplées qui a conduit les chercheurs à effectuer leur étude. «Au cours des dernières années, les statistiques citées ne résultaient pas nécessairement d'un examen approfondi,» affirme le professeur Georg Kaser, glaciologue et climatologue de l'université d'Innsbruck, qui a également dirigé l'étude. «Déclarer que la fonte des glaciers met en danger l'approvisionnement en eau de 2 milliards de personnes est de la pure exagération.»

Les résultats de l'étude seront utilisés pour aider les experts pour mieux gérer les problèmes d'approvisionnement en eau à l'avenir. «Fort probablement, le développement climatique attendu pourrait avoir des effets dévastateurs pour les petites communautés de haute montagne,» déclarent les chercheurs.

Satisfait des résultats de l'étude, le professeur Kaser affirme: «En principe, il s'agit d'une approche de recherche simple qui, toutefois, nous offre d'importants arguments pour un débat quelque peu différent sur la recherche sur le climat.

En regard du rapport suivant publié par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), nos données peuvent être considérées comme la base d'estimations régionales plus précises et montrent que l'impact du changement climatique attendu pourrait être plus élevé dans certaines régions que dans d'autres.»

Devenez lanceur d'alertes

SOS-planete





Auteur : PNAS0; Université d'Innsbruck

Source : cordis.europa.eu