La dégradation de l'état des océans vers l'extinction des espèces - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/07/2011 à 01h48 par Annie Kasperek.


LA DÉGRADATION DE L'ÉTAT DES OCÉANS VERS L'EXTINCTION DES ESPÈCES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La dégradation de l'état des océans vers l'extinction des espèces

 

Titre initial :
La dégradation rapide de l'état des océans pourrait donner lieu à une vague d'extinction des espèces marines

 

On le sait, l'état des océans est en perpétuelle dégradation et une énième étude est venue confirmer cet état de fait. Pire encore, elle démontre que les évaluations des scientifiques sont en-deçà de la réalité.

Une conférence à l'Université d'Oxford (Grande-Bretagne) a réuni en avril dernier un groupe d'experts pour évaluer la pression exercée sur les océans et son impact environnemental. 27 spécialistes venus du monde entier ont pu réunir pour la première fois les résultats constatés dans diverses disciplines.

Ils ont alors conclu à un déclin plus important et rapide qu'estimé jusqu'alors. Professeur en océanographie à l'Institut universitaire marin de Plymouth (Grande-Bretagne), Chris Reid a pris part à la conférence et considère que l'humanité est à présent «dans une situation qui pourrait mener à des extinctions massives dans les océans».

Selon lui et ses pairs, les trois conditions majeures qui ont mené aux précédentes extinctions massives d'espèces sur Terre, à savoir le réchauffement climatique, l'acidification des océans et l'hypoxie (faible niveau de concentration d'oxygène), sont désormais de nouveau réunies et le plus grand écosystème de la planète pourrait même subir un taux d'extinctions jamais vu depuis l'apparition de l'Homme (!)

 


 

Ajoutées à ces trois facteurs et pour le coup incontestablement anthropique, la surpêche a par ailleurs déjà causé des pertes s'élevant jusqu'à 90% pour certaines espèces, tandis que la pollution marine a déjà été à l'origine de la mort de millions de poissons, d'oiseaux et d'autres espèces.

Les experts, qui ont publié leur rapport ce mois-ci, considèrent aussi que les extinctions vont toucher plusieurs espèces de poissons vendues dans le commerce et que parallèlement un taux de disparition sans précédent de certains types d'habitats sera atteint à brève échéance.

Les coraux seraient aujourd'hui les plus menacés sachant que, rien qu'en 1998, des températures records avaient éliminé 16% des récifs coralliens tropicaux dans le monde (!).

Comme nombre de leurs collègues avant eux, les scientifiques ont appelé la communauté internationale à mettre en place des mesures approfondies de préservation des océans et en particulier la signature d'un accord international visant à protéger les hautes mers.

Aucune mesure de protection effective n'existe à ce jour pour ce qui constitue la plus grande partie des océans. Ceci explique sans doute cela.
 

Un article publié par Le Post
 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Zegreenweb

Source : www.lepost.fr