La dangereuse migration du plancton et des baleines - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/06/2011 à 20h06 par Tanka.


LA DANGEREUSE MIGRATION DU PLANCTON ET DES BALEINES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La dangereuse migration du plancton et des baleines

 
Les scientifiques tirent la sonnette d'alarme, alors que des phénomènes inhabituels sont observés dans le Passage du Nord-Ouest.

Une baleine qui dévie de son itinéraire naturel, du plancton retrouvé là où il ne devrait pas être : des modifications des l'environnement naturel induites par le réchauffement climatique inquiètent vivement les scientifiques. A la suite de l'échouage d'une baleine de 13 mètres de long sur une plage israélienne, ils ont conclu a l'ouverture d'un passage inhabituel dans les glaces du passage du Nord-Ouest, reliant l'Océan Atlantique à l'océan Pacifique.

Parallèlement, les scientifiques ont découvert du plancton dans l'Atlantique nord, où il n'avait manifestement pas existé jusque-là, et ce pendant au moins 800.000 ans.

"Les implications sont énormes. Un seuil a été franchi", alerte Philip C. Reid, de la fondation Alister Hardy pour la science des océans de Plymouth, en Angleterre. "C'est une indication de la vitesse à laquelle le changement se produit aujourd'hui sur terre à cause du changement climatique", ajoute t-il.

Une telle migration aurait été observée pour la dernière fois, selon lui, il y a 2 millions d'années. L'événement avait alors eu un "énorme impact sur l'Atlantique nord", amenant certaines espèces à s'éteindre, lorsque les nouveaux arrivants avaient pris le dessus dans la compétition pour la nourriture.
 

Un article publié par Atlantico

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : www.atlantico.fr