La culture des fraises dans le sud de l'Espagne : une aberration ! - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/05/2011 à 16h51 par Tanka.


LA CULTURE DES FRAISES DANS LE SUD DE L'ESPAGNE : UNE ABERRATION !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La culture des fraises dans le sud de l'Espagne : une aberration !

 
Voici un reportage sur les fraises que nous trouvons à bas prix dans nos supermarchés. Impact sur l'environnement, les travailleurs et la santé des consommateurs causé par cette culture hors-sol intensive en Andalousie.

Capital une vidéo de M6 Web

Il aura fallu qu'une équipe d'enquêteurs du WWF France s'intéresse à la marée montante de cette fraise hors saison pour que soit révélée l'aberration écologique de cette production qui étouffe la fraise française (dont une partie d'ailleurs, ne pousse pas dans de meilleures conditions écologiques). Ce qu'ont découvert les envoyés spéciaux du WWF et que confirment les écologistes espagnols, illustre la mondialisation bon marché.
 

 

Les fraisiers destinés à cette production, bien qu'il s'agisse d'une plante vivace productive plusieurs années, sont détruits chaque année. Pour donner des fraises hors saison, les plants produits in vitro sont placés en plein été dans des frigos qui simulent l'hiver, pour avancer leur production.

À l'automne, la terre sableuse est nettoyée et stérilisée, et la microfaune détruite avec du bromure de méthyl et de la chloropicrine. Le premier est un poison violent interdit par le protocole de Montréal sur les gaz attaquant la couche d'ozone, signé en 1987 (dernier délai en 2005); le second, composé de chlore et l'ammoniaque, est aussi un poison dangereux : il bloque les alvéoles pulmonaires.

Un écologiste de la région raconte l'explosion de maladies pulmonaires et d'affections de la peau. Les plants poussent sur un plastique noir et reçoivent une irrigation qui transporte des engrais, des pesticides et des fongicides.

Les cultures sont alimentées en eau par des forages dont la moitié ont été installés de façon illégale. Ce qui transforme en savane sèche une partie de cette région d'Andalousie, entraîne l'exode des oiseaux migrateurs et la disparition des derniers lynx pardel, petits carnivores dont il ne reste plus qu'une trentaine dans la région, leur seule nourriture, les lapins, étant en voie de disparition.

Comme la forêt, dont 2 000 hectares ont été rasés pour faire place aux fraisiers.

La saison se termine au début du mois de juin. Les cinq mille tonnes de plastique sont, soit emportées par le vent, soit enfouies n'importe où, soit brûlées sur place. ...

Et les ouvriers agricoles sont priés de retourner chez eux ou de s'exiler ailleurs en Espagne. Remarquez : ils ont le droit de se faire soigner à leurs frais au cas où les produits nocifs qu'ils ont respiré...

 

Un article publié par gagnonsensemble

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : gagnonsensemble.over-blog.com