La croissance mondiale a atteint ses limites : sur le chemin d'une crise alimentaire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/08/2009 à 11h43 par Isabelle.


LA CROISSANCE MONDIALE A ATTEINT SES LIMITES : SUR LE CHEMIN D'UNE CRISE ALIMENTAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La croissance mondiale a atteint ses limites : sur le chemin d'une crise alimentaire

Information sélectionnée par Isabelle

...Dans un enchaînement dramatique, la prise de conscience que la croissance économique serait désormais limitée par la raréfaction de l'énergie fossile, fit s'effondrer les investissements, la demande en pétrole et son prix.

Richard Heinberg, auteur reconnu pour ses travaux sur la déplétion des ressources, examine cet événement historique, ses conséquences pour l'activité humaine et les perspectives d'avenir dans une interview :[...]

Réseau Voltaire : Selon vous, quel rôle joue l'augmentation des prix des énergies fossiles, des fertilisants et des pesticides dans la crise alimentaire actuelle ?

Richard Heinberg : A première vue, certains aspects de la crise alimentaire ne semblent pas directement liés à la dépendance aux énergies fossiles.

Par exemple, les pénuries d'eau se multiplient à cause de l'irrigation ; pourtant, la plupart du temps, elles sont la conséquence du changement climatique, qui lui-même est dû aux émissions de carbone issues des combustibles fossiles.

Ensuite, il y a l'érosion des sols, le plus souvent causée par les méthodes modernes de production agricole intensive qui impliquent l'utilisation de tracteurs et autres engins agricoles alimentés en gazole.

L'uniformité génétique des semences constitue un autre facteur : les plantes deviennent plus vulnérables face aux parasites et ont alors besoin de plus de pesticides contenant des hydrocarbures.

Si l'on suit les chaînes de causalité qui aboutissent à ces menaces hétérogènes sur notre système alimentaire, presque toutes tendent à émerger d'une même source.

De manière générale, notre système alimentaire moderne, basé sur la consommation d'énergies fossiles, souffre d'une grave vulnérabilité à plusieurs niveaux et cette vulnérabilité trouve avant tout son origine dans notre dépendance vis-à-vis de ces énergies.

L'inévitable réduction de l'approvisionnement en carburant pour les tracteurs sera néfaste pour les agriculteurs ; de plus, les composés chimiques utilisés dans l'agriculture deviendront de moins en moins abordables.

Les coûts élevés du pétrole vont rendre l'échange de produits alimentaires sur de grandes distances plus onéreux.

Le changement climatique et la sécheresse vont amoindrir les capacités de rendement des semences.

Nous nous trouvons devant une crise alimentaire entièrement prévisible, dont les causes sont évidentes.

Les politiques à mettre en oeuvre sont elles aussi évidentes : nous devons engager la réforme de notre système alimentaire dans son ensemble de manière à réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur "Lien utile" ci-dessous.