La couche d'ozone observée par SMILES - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/10/2009 à 09h22 par Tanka.


LA COUCHE D'OZONE OBSERVÉE PAR SMILES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La couche d'ozone observée par SMILES

Information recueillie par Tanka.

Un outil expérimental, baptisé SMILES, observe et quantifie depuis l'espace la répartition des traces de différents gaz, qui participent à la destruction de la couche d'ozone.
Les premières données sur la couche d'ozone ont d'ailleurs été recueillies par cet engin spatial japonais.

Cette observation des effets de la pollution dans la stratosphère se fait par l'émission d'ondes sub-millimétriques (bande des 640 gigahertz).
Cette sonde doit pouvoir suivre une grande partie de la couche d'ozone grâce à des méthodes d'extension de son champ d'observation au-delà des zones survolées par la Station spatiale internationale.

"Il existe des incertitudes sur le temps nécessaire à la couche d'ozone, en partie déchirée, pour se reconstituer" a souligné le centre de recherche public japonais. Or cette couche stratosphérique protège la Terre des agressions des rayons ultraviolets du soleil.

Source