La couche d'ozone ne diminue plus - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/09/2010 à 09h32 par Tanka.


LA COUCHE D'OZONE NE DIMINUE PLUS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La couche d'ozone ne diminue plus

A l'occasion de la journée internationale de protection de la couche d'ozone, qui a été célébrée le jeudi 16 septembre, un rapport scientifique de l'ONU a été publié sur l'impact du Protocole de Montréal. Selon cette étude, la couche d'ozone a cessé de se réduire grâce aux mesures prises contre de nombreux gaz polluants.

"Le Protocole de Montréal, signé en 1987 pour contrôler les substances détruisant la couche d'ozone, fonctionne et nous a protégés d'une plus grande déperdition d'ozone" a assuré Len Barrie, directeur de recherche de l'Organisation météorologique mondiale et auteur de l'étude menée avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Grâce aux mesures de suppression des gaz l'affectant, tels que les chlorofluorocarbones (CFC), la couche d'ozone ne diminue plus. Toutefois, elle n'augmente pas encore. Il faudra attendre quatre décennies pour que cette ozonosphère qui protège la Terre contre les rayons ultra-violets retrouve son niveau de 1980, excepté dans les régions polaires, précise le rapport.

"Le trou dans la couche d'ozone qui se forme chaque printemps au-dessus de l'Antarctique est un phénomène qui devrait persister beaucoup plus longtemps", estiment les 300 scientifiques qui ont participé à l'étude. Et la situation pourrait être aggravée par le réchauffement de la planète. Les changements climatiques devraient en effet "exercer une influence croissante sur l'ozone stratosphérique dans les décennies à venir" soulignent les chercheurs.

A noter toutefois que le Protocole de Montréal a eu un impact très bénéfique sur la lutte contre le changement climatique, les substances interdites étant de puissants gaz à effet de serre. C'est une augmentation de 10 gigatonnes d'émissions de CO2 qui aurait ainsi été évitée chaque année.

En savoir plus sur la couche d'ozone





Auteur : Info rédaction

Source : www.maxisciences.com