ALERTE URGENTE! DAESH nous a contacté et menace la France - En ces temps sombres, restons confinés !

La composition isotopique du Soleil révélée - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/06/2011 à 11h19 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La composition isotopique du Soleil révélée

 

Les corps du Système solaire se sont-ils tous formés à partir du même matériau ?

La réponse à cette question se trouve en partie dans le Soleil.

Il renferme en effet plus de 99 pour cent de la masse du Système solaire, mais surtout, il a conservé l'empreinte de la nébuleuse originelle de gaz et de poussières.

La composition isotopique de l'azote et de l'oxygène solaires vient à cet égard d'être analysée pour la première fois par deux équipes, menées respectivement par Bernard Marty, du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques (CRPG) du CNRS, à Nancy, et par Kevin McKeegan, de l'université de Californie à Los Angeles.

Les rapports isotopiques se révèlent très différents de ceux observés sur les planètes telluriques et les astéroïdes.

La composition isotopique est le rapport entre la quantité des isotopes rares et celle de l'isotope le plus abondant d'un élément chimique.

La composition isotopique des éléments est en général homogène dans l'ensemble du Système solaire, mais celle de certains éléments légers, notamment l'azote (15N/14N) et l'oxygène (17O/16O et 18O/16O), est très disparate.

Pour expliquer ces variations, on cherche à déterminer la composition isotopique de la nébuleuse protosolaire, supposée être identique à celle du Soleil aujourd'hui.

La composition chimique du Soleil est connue grâce aux raies d'absorption visibles dans son spectre lumineux, mais celles-ci ne permettent pas de déterminer l'abondance des différents isotopes.

Pour ce faire, la NASA a lancé en 2001 la mission Genesis : une sonde placée en orbite solaire à 1,5 million de kilomètres de la Terre a collecté durant près de trois ans des particules du vent solaire, le flux de particules émis en permanence par notre étoile.

La sonde s'est malheureusement écrasée dans le désert de l'Utah à son retour sur Terre en 2004, compromettant ainsi l'analyse de son précieux chargement.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article de Philippe Ribeau-Gésippe, publié par Pour La Science

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Philippe Ribeau-Gésippe

Source : www.pourlascience.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.