La coexistence OGM - Non OGM - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/01/2012 à 21h46 par Jacques.


LA COEXISTENCE OGM - NON OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Titre initial :
FRANCE - Pour le CEES, la coexistence OGM / non OGM demandera de nombreux aménagements et sera très coûteuse

 

On attendait depuis longtemps la définition précise officielle des règles de coexistence des filières OGM et non OGM. On s'en rapproche aujourd'hui, avec les recommandations récentes du Haut Conseil des biotechnologies, dont nous détaillons ici la contribution de son Comité économique éthique et social, exposés lors d'une conférence de presse le 17 janvier.

Le Comité économique éthique et social (CEES) ne se prononce pas sur la faisabilité technique de la coexistence, tâche qui est laissée au Comité scientifique (CS) du HCB.

Christine Noiville, présidente du CEES, explique que « seul le Comité scientifique a été saisi par le gouvernement conformément à la loi » mais le CEES a choisi de s'autosaisir car il a estimé que la coexistence ne peut être réduite à des conditions techniques.

Du fait de plusieurs visions différentes au sein du CEES sur la coexistence (ces visions seront présentées dans un texte à paraître bientôt sur le site infogm.org), le CEES a choisi de « viser les lignes de convergence » comme l'explique Christine Noiville.

C'est-à-dire que pour chaque recommandation, il est indiqué entre parenthèses si elle a fait l'objet d'un consensus, d'une majorité ou de positions plus éclatées.

Garantir des semences non OGM

Le premier constat du CEES concerne l'importance de maintenir effectif un choix entre semences GM et non GM. A l'appui de ce constat, C. Noiville précise que « les auditions menées par le CEES ont montré que pour le soja par exemple, il existe un risque que des variétés non GM ne soient plus disponibles ».

Ainsi, le CEES souligne le besoin d'une production de semences (dont les fermières et les paysannes) dans des conditions satisfaisantes. Surtout, il est recommandé que « la recherche maintienne son travail de production de variétés diversifiées », en s'adressant aussi bien aux acteurs privés que publics, « l'Inra pouvant être appelée à pallier un manque de semences non GM ».

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Christophe Noisette, publié par Inf'OGM

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Christophe NOISETTE

Source : www.infogm.org

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • OGM - 
  • non OGM