En 2021, il ne reste que 4% de mammifères sauvages, 36% d'humains et 60% de bétail alimentaire

La CITES examine une proposition controversée de vente de stocks d'ivoire - En quête de Vrai

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/03/2010 à 21h36 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La CITES examine une proposition controversée de vente de stocks d'ivoire

PARC NATIONAL DE TSAVO-EST, Kenya — Réunie à Doha, au Qatar, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se penche à partir de samedi sur la demande de la Tanzanie et de la Zambie, qui souhaitent écouler leurs stocks d'ivoire sur le marché à la faveur d'une vente exceptionnelle. Le Kenya s'oppose au projet, redoutant une recrudescence du braconnage des éléphants.

"Nous sommes pleinement convaincus que toute expérimentation pour permettre une levée partielle de l'embargo international sur le commerce de l'ivoire stimule le braconnage des éléphants", explique Patrick Omandi, du Service kényan de protection de la faune et de la flore. "Il y a déjà eu une augmentation du braconnage sur l'ensemble du continent (africain), certains pays perdant leur population entière (d'éléphants)."

Par Jason Straziuso - Source : google.com


 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Information recueillie par Tanka

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.