La Chine projette de construire au Tibet le plus grand barrage hydroélectrique au monde - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/06/2010 à 21h01 par Jacques.


LA CHINE PROJETTE DE CONSTRUIRE AU TIBET LE PLUS GRAND BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE AU MONDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Chine projette de construire au Tibet le plus grand barrage hydroélectrique au monde

Alors que la Chine, avec le barrage des Trois Gorges, situé dans la province du Hubei, possède depuis 2006 le plus grand barrage hydraulique ainsi que le plus grand générateur d'électricité au monde, des ingénieurs chinois de l'industrie hydroélectrique ont appelé le gouvernement central à lancer la construction d'un nouveau barrage géant sur les rives du Brahmapoutre, au Tibet, afin de favoriser le développement des énergies renouvelables dans le pays.

M. Zhang Boting, le député secrétaire général de la China Society for Hydropower Engineering, estime ainsi qu'un tel ouvrage sur les rives du fleuve apporterait un fort atout au pays dans sa lutte contre les énergies fossiles.

D'après M. Zhang, des recherches autour du projet ont été menées mais aucun plan définitif n'est encore établi. Les techniques pour la construction d'un tel projet seraient cependant maîtrisées.

Selon des sources gouvernementales, une centrale hydraulique de 38 Gigawatts serait à l'étude. "Le barrage pourrait sauver 200 millions de tonnes de CO2 par an", ajoute M. Zhang.

Actuellement, 28 nouveaux barrages seraient à l'étude dans la province du Tibet afin de permettre le développement des énergies renouvelables en Chine.

Cependant, plusieurs interrogations demeurent quant aux conséquences d'un tel projet sur les relations avec les pays voisins, tels que l'Inde, qui a récemment accusé la Chine de contrôler en sa faveur les fleuves himalayens grâce à ses barrages au Tibet et ainsi d'accentuer les conséquences des sécheresses survenues cette année en Asie du Sud-Est.

De plus, les hautes altitudes et le risque de séisme élevé autour du plateau tibétain, non loin de l'épicentre du tremblement de terre qui s'est produit dans la province du Sichuan en mai 2008 et qui a fait plus de 80 000 victimes, représentent des défis technologiques nouveaux pour un projet de cette envergure.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.





Auteur : Thomas Palychata

Source : www.notre-planete.info