La Chine ouvre son marché au phoque - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/01/2011 à 21h15 par Jacques.


LA CHINE OUVRE SON MARCHÉ AU PHOQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

PÉKIN, Chine - Après avoir encaissé plusieurs coups durs, l'industrie canadienne du phoque vient d'obtenir un véritable feu vert en Chine.

La ministre fédérale des Pêches et Océans, Gail Shea, a annoncé mercredi la conclusion d'une entente d'exportation des produits comestibles du phoque avec la Chine.

Lors d'un appel conférence depuis Pékin, où elle se trouve pour faire la promotion de la viande, de la graisse et de la fourrure de phoque, Mme Shea a précisé que l'entente entrera en vigueur dès jeudi.

Cet accord fera du Canada le seul pays ayant la permission d'exporter de la viande et de la graisse de phoque pour consommation humaine en Chine, ce qui se traduira par une ouverture de nouveaux marchés.

La ministre a dit espérer que cette percée permettra d'amoindrir les pertes subies à la suite de l'embargo sur l'importation des produits du phoque imposé par l'Union européenne.

Cette nouvelle est déjà très bien reçue aux Îles-de-la-Madeleine. Le président de l'Association des chasseurs de phoque des Îles, Denis Longuépée, considère que l'immensité du marché chinois représente un gain important pour l'industrie.

M. Longuépée ne cache pas sa satisfaction de voir que la Chine a résisté au courant européen de bloquer les activités de chasse au phoque.

Malgré un vent d'enthousiasme, les conditions de chasse s'annoncent difficiles encore cette année, en raison de l'absence totale de glace dans le Golfe Saint-Laurent.

Pour l'Association des chasseurs, il importe de discuter de nouvelles approches pour atteindre le troupeau, a dit M. Longuépée.

Cette question sera d'ailleurs à l'ordre du jour de la réunion annuelle du comité consultatif sur la chasse au phoque de l'Atlantique, qui s'ouvre mardi prochain à Saint-Jean, dans la province de Terre-Neuve.

N'empêche, le potentiel du marché asiatique demeure impressionnant. À elle seule, la Chine est le plus important consommateur de poisson et de produits de la mer au monde.

Avec des importations annuelles de plus de 300 millions $, elle représente déjà le troisième marché d'exportation de produits de la mer du Canada.

La ministre Shea a toutefois prévenu qu'il faudra une promotion intensive pour créer une demande auprès des Chinois qui ne connaissent pas du tout cette viande.

La ministre a cependant été incapable de chiffrer la valeur de l'entente, qui intervient après plus d'un an de négociations.

Note de Jacques : Le massacre peut donc continuer !

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.

Devenez lanceur d'alertes





Auteur : Rédaction journalmetro.com

Source : www.journalmetro.com