UKraine : Amnesty International infiltrée par des cyber agents de Poutine pour truquer les enquêtes?

La chasse vue par les Ramondenc - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/09/2011 à 21h44 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La chasse vue par les Ramondenc

 
Hier, c'était l'ouverture

Des milliers de chasseurs aveyronnais ont regagné les entiers de leurs loisirs hier. Parmi eux, Jean-Claude et Philippe Ramondenc, deux passionnés qui sillonnent les plateaux larzaciens, et qui érigent leur loisir en art de vivre.

« La chasse, c'est une bonne école de la vie », réfléchit Jean-Claude Ramondenc, passionné de cynégétique. Hier, ce Millavois a repris le chemin du causse des hauts de la cité du gant, pour chasser surtout du petit gibier. Jean-Claude est un tel passionné qu'il est capable d'attendre des heures durant par moins dix degrés pour traquer à l'affût la grive noire.

Hier comme souvent, il était accompagné par son fils Philippe et leurs deux fidèles braques allemands, Yuca et Kouros. Chez les Ramondenc, la passion pour la chasse, c'est atavique. « Beaucoup de chasseurs comme moi ont même une pièce entière dédiée à leur passion, chez eux », explique Philippe. « Et la cheminée y est de rigueur. »

Passion chasse

Comme deux jumeaux, les Ramondenc ont quasiment le même fusil. Un Benelli, une marque italienne. Le fils tient le sien du père, et le père en a acheté un plus perfectionné. Et tous deux sont fiers de leur liberté de chasser. « C'est un acquis de haute lutte remporté en 1789 », rappelle Philippe, professeur d'histoire de son état. « Et chez les Millavois, c'est une tradition solidement ancrée. Cela vient de la sociologie populaire de la ville, de tradition ouvrière. » Les Ramondenc font partie des quelque 680 adhérents de la société de chasse de Millau.

Ils ne sont pas des viandards, comme l'on dirait vulgairement. Tant pis s'ils reviennent bredouilles, parfois, « on n'est pas là pour tuer ; du moins ce n'est pas le plus beau de la chasse. »

Pour les Ramondenc, chasser, c'est d'abord quelques règles intangibles. « Le chasseur doit être prudent et attentionné ; il n'a pas le droit à l'erreur. Tenir une arme, c'est une responsabilité. » D'autre part, ils ont conscience de ne pas être tout seuls.

« Chasser, c'est aussi cohabiter avec des agriculteurs, des vététistes, des motards, des randonneurs... Il faut prendre garde à respecter tous ces usagers de la nature. » Et enfin, chasser, cela demande un certain respect de la nature. « Ramasser ses douilles, et parfois celles des autres, c'est la moindre des choses, quand on sait le temps que le plastique met pour se dégrader. »

Pour les deux hommes, la chasse c'est tout une culture. « Et c'est une économie, aussi, importante en chiffres », plaident-ils. Ils revendiquent même une fibre un peu écolo. « Chasser en l'an 2010, c'est développer une culture des grands espaces et un amour de la nature, en plus d'un effort de préservation de l'environnement. »

Hier était un grand jour pour les Ramondenc. « C'est quand la chasse reprend qu'on prend un an, pas à la date de nos anniversaires », s'amuse à dire Jean-Claude. Il chasse depuis l'âge de 18 ans et en a 63. Son fils, âgé de 41 ans, a quant à lui commencé sur le tard, à 30 ans. Et leur plus grande fierté est d'avoir initié un jeune à leur loisir favori.

Parrainer un jeune

Le nombre des chasseurs s'érode : -2 % à l'échelon national l'an passé, -1,5 % dans le département. On constate que beaucoup ne reprennent pas leur carte. Alors il est proposé par la fédération, pour remonter l'effectif, que chaque chasseur parraine un pratiquant. Parrain et filleul bénéficient de 50 % sur la cotisation fédérale à condition que le filleul ait arrêté de chasser depuis au moins trois saisons.

 

Un article de J.M., publié par Ladepeche

 

Note de geof : tiens, ceux-là semblent avoir une conscience !!!
Sinon, je confirme que la chasse est ouverte, ça pétait de partout autour de chez moi hier. Pauvres chevreuils, sangliers, lièvres...
Enfin c'est toujours encourageant de voir les effectifs baisser. Encore une ou deux générations et les chasseurs disparaitront, peut-être avant les espèces sauvages, et on pourra se ballader sans risque de se faire canarder.

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : J.M.

Source : www.ladepeche.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.