La chasse au phoque retardée en Nouvelle-Écosse - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/02/2011 à 21h51 par Tanka.


LA CHASSE AU PHOQUE RETARDÉE EN NOUVELLE-ÉCOSSE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La chasse au phoque retardée en Nouvelle-Écosse

 
HALIFAX - Quatre jours après son ouverture officielle, la controversée chasse au phoque gris dans une zone protégée à l'est du cap Breton, en Nouvelle-Écosse, n'avait toujours pas débuté lundi.

Un porte-parole de Pêches et Océans Canada, Andrew Newbould, a indiqué que les chasseurs devaient faire part, 24 heures à l'avance, de leur intention de chasser sur l'île de Hay, et qu'aucun document n'avait été déposé depuis jeudi.

M. Newbould n'était pas en mesure d'expliquer cet apparent délai.

Des responsables fédéraux des pêches ont établi un quota de 1900 phoques pour l'île, en baisse par rapport aux 2200 autorisés l'an dernier.

La chasse au phoque se terminera le 15 mars en Nouvelle-Écosse. Le quota alloué à la province est inclus dans le total de 60 000 phoques gris autorisés pour la région Atlantique.

La majeure partie des 300 000 phoques gris de Nouvelle-Écosse vivent sur l'île de Sable, tandis que d'autres vivent dans le détroit de Northumberland, ainsi qu'autour du cap Breton et ailleurs sur la côte est de la province.

La chasse a été annulée l'an dernier sur l'île de Hay, les chasseurs ayant été incapables de trouver des acheteurs pour les peaux.

Robert Courtney, de la North of Smokey Fishermen's Association, a indiqué qu'un acheteur s'était manifesté cette année, mais n'a pas voulu discuter, lundi, de l'apparent délai dans le lancement de la saison de chasse.

Rebecca Aldworth, de la section canadienne de Humane Society International, s'est quant à elle déplacée vers le cap Breton avec des militants pour observer le déroulement de la chasse au phoque.

Elle a déclaré que les chasseurs avaient été retardés par le mauvais temps de la fin de semaine dernière, mais elle ne savait pas très bien pourquoi ils ne se sont pas aventurés sur l'île lundi.

Mme Aldworth a estimé que ce retard était bénéfique pour les bébés phoques, qui commencent à se déplacer dans l'eau alors qu'ils apprennent à nager.

Bien que la chasse soit administrée par le gouvernement fédéral, les opposants ont été outrés d'apprendre, à l'automne 2009, que la province avait amendé la loi pour autoriser le ministre de l'Environnement à approuver la chasse au phoque commerciale, sans avoir à prendre en considération ses effets sur la biodiversité de la région.

La décision du gouvernement fait suite à un appui unanime de la chasse au phoque par la législature provinciale en 2007.
 
Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : La Presse Canadienne

Source : fr-ca.actualites.yahoo.com