Julien Doré - Nous (Clip officiel) - Extrait de l'album Aimée - Génial !

La barbarie des combats d'ours, de blaireaux et de chiens au pays de Poutine - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/11/2013 à 17h08 par Jacky.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La barbarie des combats d'ours, de blaireaux et de chiens au pays de Poutine

 

Titre initial :
La barbarie des combats d'ours, de blaireaux et de chiens en Russie

 

Une nouvelle enquête menée par One Voice révèle qu'en Russie, des ours sont capturés, enchaînés et livrés à des chiens dont on teste les aptitudes pour la chasse. Un véritable cauchemar pour les ours, mais aussi pour d'autres animaux sauvages qui connaissent une souffrance comme rarement les enquêteurs de la cause animale ont pu en voir. Retour sur ses pratiques barbares d'un autre âge.

 

 

La Russie à la traîne sur la protection animale

Une législation de protection des animaux s'impose de façon urgente en Russie. Une étude globale de la législation sur la protection des animaux, réalisée par la World society for the protection of animals (WSPA), montre que la Russie est à la traîne par rapport à de nombreux pays et qu'elle n'a pas de législation dans quinze des seize domaines concernés.

(...)

Un appel au président Poutine

Le mépris total de la nature et des besoins des animaux sauvages que révèle notre investigation dans les centres d'entraînement pour chiens de chasse en Russie est en complet décalage par rapport à la connaissance, à l'échelle internationale, de l'importance de la protection de la faune sauvage et du bien-être animal.

 

 

Un grand nombre de pays ont mis en place des mesures et une législation pour éviter la souffrance des animaux et promouvoir leur bien-être. Les combats de chiens contre un ours, un blaireau ou un autre animal, de même que les combats entre chiens ou entre coqs, sont autant d'exemples de maltraitances inacceptables que de nombreux pays ont déjà interdits.

Pour mettre un terme à cette souffrance, One Voice vient de lancer une nouvelle campagne internationale de mobilisation.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de One Voice, publié par notre-planete.info et relayé par  

SOS-planete

 

Nouvelles quotidiennes des 30 colibris lanceurs d'alerte de Greenpeace

Carte postale de Sotchi, en Ru$$ie :
la future cité olympique est une honte pour les sportifs !

 

 

Pour la maintenance et le développement du site, merci de glisser ICI 5 euros

BOX béton pour nous envoyer vos propres trouvailles!

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : One Voice

Source : www.notre-planete.info

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacky
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (2) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par letichat le 09/11/2013 à 17h04

la barbarie des ours et autre animaux c nul et cruel

Commentaire laissé par cuisenier gilbert le 07/11/2013 à 20h52

Découverte d'une Russie sauvage.Non respect des espèces animales et non respect de l'espèce humaine.De plus la bêtise dévoilée par ce que j'ai appris ce soir,c'est que la Russie a envoyé dans l'espace,avec trois homme en fusée soyous la flamme olympique en aller retour.Une connerie qui est une insulte à la misère,quand des gens ont faim.Et de plus les millions dépensés pour manifester sa gloriole personnelle.Une folie !!Infos de figaro.presse française.Se prendrait-il pour un dieu ??En attendant il méprise la justice internationale qui rendra son verdict le 22 novembre.Poutine devra prendre compte de cette décision.Car cette décision sera connue dans le monde.Alors le désaveu sera connu de tous.Il faudra bien libérer nos 30 prisonniers.A moins de se mettre le monde sur le dos.On sera à l'écoute de la décision de la justice internationale.