La banquise poursuit son déclin - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/09/2010 à 12h26 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La banquise poursuit son déclin


La banquise arctique poursuit son déclin: l'étendue de glace de mer autour du pôle Nord semble avoir connu son minimum estival aux environs du jeudi 23 septembre, avec une surface de 4,6 millions de km2 environ, selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC) américain.

Le record de septembre 2007 (environ 4,2 millions de km2) n'a pas été battu.

Mais l'été 2010 aura connu l'un des trois retraits les plus importants de la banquise arctique enregistrés en trente ans d'observations satellite.

L'écart par rapport à la moyenne mesurée entre 1979 et 2000 est éloquent: environ 2 millions de km2 de banquise ont été perdus, dans un phénomène dont l'accélération récente surprend les glaciologues et déjoue les prévisions.

Ce phénomène est au centre d'une attention considérable, tant de la part des scientifiques que des industries extractrices ou des Etats.

Libre de glace en été dans les prochaines décennies, l'océan Arctique offrira de nouvelles voies navigables ou encore des sites où les activités de prospection gazière ou pétrolière seront possibles.

Si elle ne contribue pas à l'élévation du niveau des mers, les scientifiques voient dans la disparition des grandes surfaces blanches de la banquise un dangereux amplificateur du réchauffement.

En effet, la glace réfléchit environ 80% du rayonnement solaire qu'elle reçoit, tandis que l'océan n'en renvoie que 10%.

D'où un apport considérable d'énergie supplémentaire au système climatique.

Quelque peu atypique par comparaison avec les années précédentes, le comportement de la banquise a brièvement trompé l'optimisme, relatif, des chercheurs du NSIDC.

Le centre américain de référence chargé de surveiller l'évolution de la glace de mer avait annoncé, le 15 septembre, que les étendues gelées de l'océan Arctique avaient atteint leur minimum saisonnier cinq jours plus tôt.

La banquise devait donc commencer à se reconstituer et à gagner en surface avec le retour de l'automne et de températures plus rigoureuses.

Il n'en a rien été.
Après une brève stagnation, la glace s'est remise à fondre plusieurs jours durant.

Et, le 21 septembre, le NSIDC publiait un bref communiqué invalidant le bilan saisonnier rendu public quelques jours plus tôt...

Surface et épaisseur

Ce genre de caprice «n'est pas extrêmement étonnant, vu la grande variabilité de la banquise d'une année sur l'autre», commente Thierry Fichefet, chercheur au Centre de recherche sur la Terre et le climat de l'Université catholique de Louvain et spécialiste de la modélisation de la glace de mer.

La source d'étonnement est plutôt «que les modèles ont du mal à reproduire le fort déclin estival de ces dernières années: le recul simulé demeure toujours en dessous de la réalité.»

L'effondrement brutal de la glace de mer arctique à l'été 2007 reste particulièrement difficile à expliquer.

Le record atteint cette année-là représentait une réduction de surface de plus d'un million de km2 par rapport au précédent record, qui ne remontait qu'à 2005.

Depuis le décrochage de 2007, la glace de mer arctique n'a jamais retrouvé de niveaux comparables à la moyenne des années 1979-2000.

Et, bien qu'elle ne soit pour l'heure jamais descendue sous ce niveau historiquement bas, cela ne signifie pas qu'elle soit en phase de résilience.

(...)

Incertitudes importantes

(...)

La banquise arctique aurait perdu 11 km3 de glace en 2010, par rapport à la moyenne 1979-2000, contre 8 km3 en 2007.

La récente mise sur orbite du satellite CryoSat 2 devrait permettre une meilleure évaluation de cette évolution.

(...)

Pour lire la totalité de cet article, cliquer sur "Source"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

Auteur : Stéphane Foucart

Source : 81.27.130.64

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr