Images: Darmanin veut modifier l'article 24 de la Loi du 29 juillet 1881 sur la Liberté de la Presse

L'université de Hanyang fait un nouveau pas dans la capture du carbone - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/10/2013 à 13h37 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
L'université de Hanyang fait un nouveau pas dans la capture du carbone

 

Un groupe de scientifiques de l'université de Hanyang a réussi l'exploit de développer une nouvelle matière capable confiner le dioxyde de carbone, à un prix significativement moins élevé que pour les technologies existantes à ce jour, selon une information divulguée par le ministère de la Science, des TIC et de la Planification du futur ce vendredi.

En utilisant des nanoparticules, une nouvelle membrane a été créée, capable de capturer et stocker les molécules de dioxyde de carbone ou d'autres molécules de différentes tailles si nécessaire, selon le ministère.

Le confinement du dioxyde de carbone, aussi appelé stockage géologique, est envisagé aujourd'hui comme une des formes possibles de traitement du carbone, dans le but de limiter la contribution de ce gaz aux modifications climatiques dont il est une des causes.

A ce jour, des macromolécules et polymères sont utilisés pour la formation de membranes de confinement et de stockage du dioxyde de carbone, mais cette technique présente une efficacité réduite dans la séparation des molécules des autres éléments, notamment des éléments utiles et «propres», comme l'hydrogène, selon un communiqué de presse du ministère.

Le nouveau matériau permettrait la création de pores de taille spécifique, en contrôlant la distance séparant les nanoparticules de la membrane, pour ne capturer que les molécules voulues, dont le dioxyde carbone.

Cette innovation est une première mondiale, selon le ministère. Alors que la nouvelle substance serait 1.000 fois plus efficace dans le stockage de carbone que celles existantes à ce jour, les coûts de production sont également beaucoup moins importants, a ajouté le ministère.

« Nous travaillerons à la commercialisation de cette technologie le plus tôt possible, en effectuant des recherches supplémentaires et des tests d'efficacité. Nous espérons pouvoir atteindre notre objectif dans moins de trois ans », a déclaré Park Sang-do, président du centre de recherche sur la capture et le stockage du carbone en Corée du Sud.

Le travail de recherche de l'équipe de l'université de Hanyang a également fait l'objet d'une publication dans l'édition en ligne de la revue hebdomadaire américaine Science.

 

Un article de claire, publié par yonhapnews.co.kr et relayé par SOS-planete

 

Cet article vous est transmis pour information. Nous n'approuvons pas, bien sûr, l'apologie des nanotechnologies, puisqu'elles se développent sans aucune éthique.

 

L'homme, cet arrière-petit-neveu de la limace, qui inventa le calcul intégral et qui rêva de justice. Jean Rostand

Les 30 militants de GREENPEACE risquent 15 ans de prison pour avoir jeté des boules puantes en Arctique

Deviens colibri-lanceur d'alerte pour le Bien de TOUS LES VIVANTS
sans exception

Hier, 6126 visiteurs sur SOS-planete

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Claire

Source : french.yonhapnews.co.kr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.