L'Union européenne baisse les bras face au commerce illégal de bois - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/12/2009 à 21h13 par Tanka.


L'UNION EUROPÉENNE BAISSE LES BRAS FACE AU COMMERCE ILLÉGAL DE BOIS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'Union européenne baisse les bras face au commerce illégal de bois

Information recueillie par Anny.

Lancé en 2003, le plan d'action européen FLEGT (1), visant à lutter contre les importations de bois illégal et à améliorer la gouvernance dans les pays producteurs, est actuellement dans sa phase finale. Celle-ci consiste en l'adoption d'un règlement contre le commerce illégal de bois. Dans cette optique, la Commission européenne publiait en octobre 2008 une proposition de règlement sur les « Obligations des opérateurs qui mettent du bois et des produits dérivés sur le marché », texte jugé décevant par les associations de protection environnementale dont France Nature Environnement (FNE).

Nouveau rebondissement, le 22 avril dernier, le Parlement européen fait son entrée en scène et vote en faveur d'un durcissement de la proposition émanant de la Commission. Malheureusement, c'était sans compter le revirement opéré mardi 15 décembre par les ministres européens de l'Agriculture. De fait, 14 mois de discussions ont finalement débouché sur l'adoption en première lecture d'un accord politique, reposant sur des mesures édulcorées. Parmi les principales faiblesses reprochées à ce texte, on note le refus de ratifier une définition complète du « bois légalement produit ».

Fut également rejetée l'instauration d'un minima de sanctions et de peines encourues par les contrevenants au règlement européen, de même que la mise en place d'une chaîne de traçabilité des produits bois présents sur le marché européen. Pour couronner cette démonstration de laxisme, la date d'application du texte a été repoussée d'un an. Si l'on tient compte du passage en seconde lecture, cela implique que le texte en question n'entrera en action que dans un délai de trois ans.

A l'heure où les négociations climatiques battent leur plein à la table des discussions de Copenhague, la position des gouvernements européens se pose en totale contradiction avec les efforts vantés pour réduire les gaz à effet de serre et enrayer la déforestation globale. Actuellement, l'Union européenne compte parmi les principaux importateurs mondiaux de bois. Or, entre 16 et 19 % de ces importations proviennent de l'exploitation illégale des forêts. Une chose est sûre, bien que reconnu comme l'un des principaux acteurs de la déforestation tropicale, le commerce de bois illégal semble avoir encore de beaux jours devant lui.

Cécile Cassier

1- FLEGT est l'acronyme anglais de Applications des réglementations forestières, Gouvernance et Echanges commerciaux.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire