L'ONU lance un appel à la protection de la biodiversité - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/06/2010 à 02h39 par Michel.


L'ONU LANCE UN APPEL À LA PROTECTION DE LA BIODIVERSITÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'ONU lance un appel à la protection de la biodiversité

Journée mondiale de l'environnement : l'ONU lance un appel à la protection de la biodiversité

À l'occasion de la journée célébrée le 5 juin, l'ONU demande aux citoyens du monde entier de faire entendre leur voix pour protéger la diversité des espèces.

« Des grenouilles aux gorilles, des plantes gigantesques aux insectes microscopiques, des milliers d'espèces sont en péril », a déclaré pour sa part le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Rappelant que 2010 avait été décrétée Année de la biodiversité, il a déploré que l'extinction des espèces ait atteint « une vitesse jamais enregistrée auparavant ».

Ban Ki-moon appelle le monde à mettre un terme à l'« extinction massive » d'espèces et à renforcer la sensibilisation de l'opinion publique sur l'importance vitale des millions d'espèces qui vivent dans la terre, dans les forêts, dans les montagnes, dans les océans ou dans les récifs coralliens.

« De Kigali à Canberra, de Kuala Lumpur à Quito, j'appelle tout le monde à nous aider à tirer la sonnette d'alarme. Engagez-vous, faites-vous entendre. Apprenez et enseignez aux autres. Soyez entreprenants, aidez-nous à nettoyer », a-t-il insisté.

Pour cette année, les célébrations de la Journée mondiale dont le slogan est « Beaucoup d'espèces, mais une planète et un futur » ont eu lieu au Rwanda, pays où une cinquantaine d'espèces animales sont menacées.

La cérémonie s'est déroulée en présence du président rwandais, Paul Kagamé, du directeur du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), Achim Steiner, et de la star hollywoodienne Don Cheadle.

Ils ont attribué symboliquement des noms à des bébés gorilles, une espèce qui risque de disparaître dans une grande partie du Bassin du Congo d'ici 2020.

Cette réalité a même fait l'objet d'un documentaire et d'un rapport du PNUE publié à l'occasion de cette Journée mondiale, La dernière bataille du Gorille, Crime contre l'environnement dans le Bassin du Congo. «

C'est une tragédie pour les gorilles, mais aussi pour les personnes qui vivent dans les communautés et les pays concernés », a indiqué Achim Steiner, qui estime que tuer des gorilles est un crime contre l'environnement. Il appelle à cet effet la communauté internationale à intensifier ses efforts pour aider les pays de la région à combattre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvage.

D'ailleurs, le rapport du PNUE recommande le renforcement du mandat de la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc) pour qu'elle prenne une part active au contrôle des mouvements aux frontières et réduise les activités illicites de braconnage qui sont des sources de revenus pour les milices et les groupes rebelles de la région.

Biodiversité : l'hécatombe!





Auteur : Yvette Reine Nzaba

Source : www.brazzaville-adiac.com