L'industrie nucléaire française pille et pollue le Niger - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/04/2010 à 23h30 par frederic.


L'INDUSTRIE NUCLÉAIRE FRANÇAISE PILLE ET POLLUE LE NIGER

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'industrie nucléaire française pille et pollue le Niger

Depuis 40 ans, la multinationale Areva puise abondamment dans les ressources d'un des pays les plus pauvres de la planète.

Le Niger pourrait demain devenir le deuxième producteur mondial d'uranium.

Pourtant, le pays figure à la dernière place de l'indicateur de développement humain.

C'est dans cette absence de partage des richesses et sur fond de crise institutionnelle, que se profile une catastrophe sociale, environnementale et économique.

Produire ici de l'électricité d'origine nucléaire a pour corollaire, là-bas, contaminations radioactives et désertification.

Areva, champion français de l'industrie nucléaire, le clame fièrement : sa nouvelle mine d'uranium d'Imouraren, au Niger, sera la plus importante d'Afrique et la deuxième au monde.

Areva répète avoir « fait du développement durable la clé de voûte de sa stratégie industrielle avec la triple ambition d'une croissance rentable, socialement responsable et respectueuse de l'environnement ».

(...)

Derrière les grands discours socialement responsables et respectueux de l'environnement se cache une toute autre réalité.

Des études indépendantes ont d'ores et déjà été menées.

La Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD) révèle que les eaux distribuées dans la ville minière d'Arlit, où opère Areva, ne sont pas aux normes de potabilité : d'après les prélèvements de 2004 et 2005, le taux de contamination de ces eaux dépasse de 7 à 110 fois les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé !

Toujours selon la Criirad, des boues radioactives et d'énormes masses de déchets radioactifs, les « stériles », sont stockées à l'air libre.

La société civile nigérienne, via l'association Aghir In Man ou le réseau Rotab, ont tenté d'alarmer Areva et les responsables politiques nigériens sur la question.

En vain.

(...)

« L'économie pastorale est en train de disparaître dans le Nord du Niger, région où s'installent les miniers du monde entier. On va vers une catastrophe environnementale et économique », prévient l'hydrogéologue Alain Joseph.

L'élevage extensif - principale source de revenus d'un des Etats les plus pauvres de la planète - mené par les Touaregs, les Peulhs et les tribus arabes Kounta dans l'immense plaine de l'Irhazer - est fortement remis en cause par l'assèchement des nappes phréatiques d'Agadez (nord du Niger), seule ressource en eau de la région.

La cause de leur épuisement ?
L'octroi de concessions minières : 139 permis de recherche et d'exploitation ont été vendus en moins d'un an.

L'eau des nappes est acheminée vers des mines de charbon qui alimente en électricité les installations d'Areva à Arlit.


Un comportement prédateur

(...)

Bien d'autres pays, la Chine, le Canada, l'Inde, l'Australie, se ruent sur les ressources du sous-sol nigérien.

(...)

Par Sophie Chapelle

Source : resistance.palestinienne

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........