L'impossible traçabilité des OGM - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/02/2010 à 18h12 par Tanka.


L'IMPOSSIBLE TRAÇABILITÉ DES OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'impossible traçabilité des OGM

Information recueillie par Tanka

Greenpeace a découvert des OGM illicites dans des farines à pain de la marque Soubry. Ces OGM sont passés au travers des contrôles de l'AFSCA. Greenpeace précise que Soubry est plutôt victime que coupable dans cette affaire.

L'association de défense de l'environnement Greenpeace s'inquiète: "La présence de graines de lin OGM illégales dans les mélanges de farine à pain montre encore une fois que l'unique manière de garantir une alimentation sans OGM est l'interdiction totale des OGM". Le constat est dur, mais il s'impose néanmoins. Car il y a bien eu une faille dans le système de contrôle.

Lorsque les stocks de céréales sont arrivés du Canada par bateau, en septembre 2009, l'Afsca a procédé aux contrôles d'usage, notamment sur les cargaisons de graines de lin. Elle a constaté, en nombre extrêmement réduit, la présence de Triffid, des graines de lin génétiquement modifiées qui avaient été produites en Amérique du Nord, mais rapidement retirées des cultures pour des raisons commerciales: sachant que le Triffid était interdit sur tout le continent européen, rien ne servait de continuer cette production en se coupant d'un marché très rentable.

Source : levif.rnews.be


Pour en savoir plus sur la situation planétaire