L'impact des pollutions pharmaceutiques sur la biodiversité - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/08/2011 à 08h40 par Tanka.


L'IMPACT DES POLLUTIONS PHARMACEUTIQUES SUR LA BIODIVERSITÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'impact des pollutions pharmaceutiques sur la biodiversité

 
Titre original :
France, Rivière, une étude démontre la cause pharmaceutique de l'ambiguïté sexuelle des goujons de la Dore

 
Une récente étude montre l'implication de l'industrie chimique et plus particulièrement d'une usine Sanofi-Aventis dans la pollution des cours d'eau et l'impact sur la biodiversité.

L'étude met en évidence l'augmentation de malformations sexuelles chez les goujons.

Voilà une étude qui va accentuer la discorde entre les associations écologiques et l'industrie pharmaceutique. Après l'Inde et les États-Unis, c'est au tour de la France de mettre en évidence la pollution des cours d'eau à cause des déchets de l'industrie pharmaceutique et de mesurer leur impact sur la biodiversité qui y habite.

L'étude, réalisée par une équipe de chercheurs français de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et de l'université de Reims Champagne-Ardenne, a porté sur des goujons (Gobio gobio), poissons de la famille des Cyprinidés (voir photo ci-dessous), vivant dans la Dore.

Cette rivière est un affluent de l'Allier. Elle prend sa source dans le Massif central et la plus grande partie de son bassin se situe dans le Puy-de-Dôme. Ce département accueille aussi le petit village de Vertolaye qui héberge environ 600 âmes mais également, et depuis 1940, une usine du groupe Sanofi-Aventis.

Cette usine est située à quelques mètres d'un cours d'eau qui se jette un peu plus loin dans la Dore. C'est en son sein que les agents actifs de médicaments sont produits, générant la manipulation, la transformation et le rejet de nombreux composés chimiques.

Les scientifiques, afin de mettre en évidence les rejets de déchets toxiques et leur nocivité, ont mis au point une expérience relativement simple. Ils ont observé les goujons de la Dore en amont de l'usine Aventis, et les ont comparés avec les goujons situés en aval. Les résultats, parus récemment dans le journal Environment International sont clairs comme de l'eau non polluée : il y a bien une différence significative du nombre d'anomalies sexuelles entre les poissons en aval et ceux en amont et, bien sûr, on observe davantage d'anomalies en aval.

Soixante pour cent des goujons à ambiguïté sexuelle

En moyenne, environ 60 % des poissons vivant en aval de l'usine présentaient à la fois des caractères sexuels mâles et femelles, contre 5 % en amont (voir graphique ci-dessous) : on appelle ces symptômes une ambiguïté sexuelle.

On note une très grosse augmentation du nombre d'individus à ambiguïté sexuelle lors des analyses faites en aval de l'usine pharmaceutique.

En cause donc, les produits chimiques rejetés par cette usine. Trois produits sont montrés du doigt : la dexaméthasone, une hormone glucocorticoïde de synthèse très puissante ayant des effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. Parmi ses effets non désirables, on compte des troubles métaboliques, endocriniens ou encore digestifs. La spironolactone et la canrenone sont deux diurétiques également mis en cause. Ces trois substances ont été retrouvées à des concentrations de 10 mg/l.

Au-delà de la nocivité directe de ces produits responsables de malformations sexuelles, c'est l'ensemble des populations de goujons qui est concerné et probablement l'intégralité de l'écosystème aquatique qui en pâtit, n'en déplaise aux responsables de Sanofi-Aventis qui estiment qu'en l'absence de données sur d'autres espèces aquatiques, il est difficile de statuer sur l'envergure du problème.
 

Un article de Futura sciences, publié par Nature alerte

D'autres articles scientifiques passionnants sur Futura-Sciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Futura sciences

Source : naturealerte.blogspot.com