L'IFAW consternée par l'autorisation de chasse aux derniers bébés phoques - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/04/2010 à 20h25 par frederic.


L'IFAW CONSTERNÉE PAR L'AUTORISATION DE CHASSE AUX DERNIERS BÉBÉS PHOQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'IFAW consternée par l'autorisation de chasse aux derniers bébés phoques

Le Département des Pêches et Océans du Canada (DFO) a autorisé les chasseurs à tuer les derniers bébés phoques survivants, hier, au moment ou les très mauvaises conditions de glace provoquaient la mort prématurée de nombreux bébés phoques du Groenland.

A cet effet, l'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) s'est rendue sur place pour aller observer la chasse qui se déroulait au large des côtes de Terre-Neuve.

« C'est une véritable tragédie de voir que les seuls individus qui ont survécu aux très mauvaises conditions de glace de cette année sont chassés une semaine après. Ces bébés phoques devraient être protégés de la chasse commerciale afin de leur offrir une chance de survivre », a déclaré Sheryl Fink, chercheuse pour IFAW.

« Dans le Sud du Golfe du Saint-Laurent, nous avons pu observer des bébés phoques du Groenland tentant de survivre sur des plages, d'autres déjà morts ou certains mourant de faim », a-t-elle ajouté dans un communiqué de presse.

A l'heure actuelle, vingt-trois bateaux en provenance de Terre-Neuve et du Labrador sont partis à la recherche de troupeaux de bébés phoques sur les quelques plaques de glace encore existantes.

Les quotas attribués au nombre de phoques qui vont être abattus cette année 2010 ont été annoncés par la ministre canadienne des Pêches et Océans, Gail Shea : 330 000 phoques du Groenland, 50 000 phoques gris et 8 200 phoques à capuchon, soit un total de 388 200 phoques.

Alors que les prix des fourrures de phoques sont au plus bas, que l'Europe a fermé le marché des produits dérivés de la chasse aux phoques et que les glaces ne sont même pas là, ce quota révèle une nouvelle fois que ce massacre annuel n'a plus lieu d'être et n'est en rien justifiable. Il est temps que le gouvernement canadien se tourne vers des solutions durables pour les populations défavorisées du Canada.

Rappelons que, comparativement aux années précédentes, la chasse a été retardée en raison du peu de bébés phoques observés cette année et d'une diminution de la demande pour les produits dérivés de phoque.

Par Jean-Charles BATENBAUM

Source : actualites-news-environnement.com

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........