L'huile de palme, ce désastre écologique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/01/2012 à 15h55 par Mich.


L'HUILE DE PALME, CE DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'huile de palme, ce désastre écologique

 

L'huile de palme est l'huile végétale la plus consommée au monde (25%). Vu son coût de production relativement faible, elle est fortement utilisée dans l'industrie agroalimentaire, pour les cosmétiques et pour les agrocarburants. Hélas, elle a également un impact non négligeable sur la planète.

Chaque année, la demande augmente. La production devrait d'ailleurs d'oublier d'ici 2020, avec pour conséquence principale l'accélération de la déforestation dans les zones intertropicales, notamment en Indonésie. Ces cultures sont celles ayant l'impact le plus négatif (avec celles du soja) sur l'environnement et sur les habitants de ces régions.

Les producteurs rasent des forêts entières afin d'y multiplier les champs de production. Les principaux pays producteurs (Malaisie, Indonésie, Bornéo et Sumatra) ont ainsi perdu plus de 90% de leurs forêts en à peine deux siècles, mettant en péril l'habitat naturel des orangs-outans et de nombreuses autres espèces (tigres, rhinocéros, éléphants...), autant dire qu'il s'agit d'un des pires désastres écologiques au monde!

Si rien n'est fait, 98% des forêts humides indonésiennes auront été supprimées d'ici 2020. Sur les îles de Sumatra et de Bornéo, la forêt disparaît à un rythme alarmant de 1,5 million d'hectares par an!

Sans oublier que la production d'huile de palme rejette également énormément de gaz à effet de serre. Raser un hectare de forêt tropicale peut libérer entre 500 et 900 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) et quand il s'agit d'un hectare de tourbière, on passe à 3.750 à 5.400 tonnes de CO2 en quelques années.

Comment agir?

Il faut apprendre à lire les étiquettes! Oui, renoncer à acheter des produits qui contiennent de l'huile de palme peut changer les choses. En renonçant à votre savon composé d'huile de palme, par exemple.

On trouve cette huile dans de nombreux aliments emballés, dans les soins du corps et les produits de nettoyage sous des noms comme le palmitate, le sodium laureth sulfate ou l'acide stéarique.

Plusieurs compagnies comme Carrefour, Nestlé, Unilever, Wilmar International, Cargill, ont promis d'ici 2015 d'utiliser uniquement de l'huile de palme provenant de sites de production durables (c'est-à-dire de champs déjà mis en place et qui ne favorisent donc pas la déforestation), cependant il reste encore 3 ans pour que le désastre continue. Lire une étiquette peut donc changer les choses! (ca)

 

Un article de 7sur7.be

 

 

Note de TS :
Sur les étiquettes tout ce qui est marqué "huile végétale", "graisse végétale" ou "matières grasses végétales" contient de l'huile de palme ! C'est bien simple : il y en a partout ! A noter que, sous la pression des associations et des consommateurs, certaines marques proposent désormais des produits "Sans huile de palme". C'est alors marqué en gros sur l'étiquette. Espérons que toutes les autres suivront.

 

Lire le dossier complet de SOS-planete au sujet de l'huile de palme

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : 7sur7.be

Source : www.7sur7.be

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • huile - 
  • palme