L'huile de palme au banc des accusés - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/10/2011 à 16h39 par Mich.


L'HUILE DE PALME AU BANC DES ACCUSÉS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'huile de palme au banc des accusés

 

On en parle depuis quelques années, vous en avez sans doute eu écho: qu'elle soit utilisée en alimentation ou en cosmétique, l'huile de palme fait mauvaise figure.

Peu coûteuse, elle est très accessible pour les producteurs agro-alimentaires (on utilise par pression à chaud la pulpe des fruits des palmiers à l'huile pour produire l'huile de palme et les graines pour obtenir une autre huile, celle de palmiste). Son attrait versatile et surtout économique pour les acheteurs de l'industrie fait d'elle l'huile la plus consommée au monde.

Son coût environnemental est cependant élevé: pour produire (ou agrandir) des plantations de palmiers à l'huile, les forêts tropicales d'Asie du sud-est (environnement naturel déjà menacé des orangs-outans) sont déboisées par incendies volontaires (faisant de l'Indonésie le 3e producteur d'émissions de dioxyde de carbone après la Chine et les États-Unis).

Puisque 80% de la production mondiale d'huile de palme provient d'Indonésie et de Malaisie, cette région désolée du globe voit son écosystème fragilisé, violé et doublement vulnérable.

Bien qu'elle possède quelques vertus (elle est riche en acide palmitique, en vitamines E et K et en magnésium en plus d'être anti-oxydante), en alimentation, plusieurs de ces mêmes vertus sont détruites par la cuisson, ne lui laissant que ses indésirables caractéristiques : son extrême richesse en gras saturés.

En effet, à 45% de gras saturés, elle surpasse largement l'huile d'olive (14%) et celle de tournesol (11%). Supérieur à celui d'autres graisses d'origines animales comme le beurre, son taux élevé de gras saturés fait de l'huile de palme l'ennemie numéro 1 des maladies cardio-vasculaires et de l'obésité.

Consommée en quantité abusive (le terme "abusif" est presque ridicule puisqu'on la retrouve partout), elle est même pointée du doigt dans plusieurs formes de cancers.

Un produit sur deux en contiendrait : biscuits, plats cuisinés surgelés, Nutella (une vidéo amateur qui a circulé sur Facebook ces dernières semaines proposait une expérience simple pour démontrer la quantité aberrante d'huile de palme contenue dans la célèbre tartinade), produits Nestlé (quoique après la médiocre intervention de leurs relations publiques suite à la campagne choc de Greenpeace il y a quelques années ils se soient fixé comme objectif de réduire leur consommation d'huile de palme issue de développement non durable d'ici 2015...), céréales, margarine, crème glacée, etc.

Parfois dissimulée sous des noms nébuleux, on la retrouve même dans certains laits maternisés !

 

 

En savonnerie, l'huile de palme est appréciée pour sa capacité à faire durcir le savon. L'entreprise Dove (propriété d'Unilever, plus grand consommateur mondial d'huile de palme, qui a suspendu en 2009 tous ses contrats avec Sinar Mas, la plus grosse société de plantation de palmiers à l'huile en Indonésie ) l'utilise dans la conception de différents produits (voir cette percutante vidéo de Greenpeace Belgique ) et Palmolive dans la conception de son célèbre savon (palme-olive).

Bien qu'il existe un regroupement de producteurs et entreprises agro-alimentaires et cosmétiques désirant "s'organiser" pour exploiter les plantations de palmiers à l'huile de manière "durable", le fait est et reste que pour cela, des forêts tropicales doivent être sacrifiées.

Qui plus est, les critères de la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) ne donnent que quelques vagues lignes directrices aux producteurs et clients membres sans toutefois se soucier des gaz à effets de serre, tout comme ils n'immunisent pas leurs membres contre la bêtise de continuer de saccager sauvagement la forêt sans considération aucune pour l'environnement ou ses habitants.

En bref, la RSPO constitue actuellement une belle illusion de conscience environnementale pour plusieurs de ses membres dont l'intérêt principal demeure mesurable en termes de dollars. Beaucoup de travail reste donc à faire pour conscientiser les gens sur le contenu de leurs choix de consommateur et les répercussion sur leur santé et sur l'environnement.

Quand on se met à investiguer sur les produits qu'on utilise (ou leurs composantes), souvent des questions éthiques viennent nous faire réfléchir. L'entreprise Lush a pris position vis à vis cette huile néfaste avec cette campagne de sensibilisation .

Malgré que plusieurs entreprises s'y voient sensibles et réactives dans leurs gestes, le nombre d'hectares de forêts tropicales déboisées ne cesse pourtant d'augmenter.

Avant de connaître l'impact de l'huile de palme sur l'environnement, La Prétentieuse en a utilisé dans quelques uns de ses savons (de manière négligeable mais pourtant réelle). Depuis un an, ce n'est plus du tout le cas. Aucun de nos savons n'en utilise désormais.

 

Un article de lapretentieuse.com

 

 

Pour consulter le dossier complet de SOS-planete sur l'huile de palme, cliquer ICI

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : lapretentieuse.com

Source : www.lapretentieuse.com