L'hégémonie du diesel : un temps bientôt révolu ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/04/2011 à 23h21 par Fred.


L'HÉGÉMONIE DU DIESEL : UN TEMPS BIENTÔT RÉVOLU ?

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'hégémonie du diesel : un temps bientôt révolu ?

 
Un coût de revient kilométrique avantageux et une durée de vie supérieure, tels étaient les avantages indiscutés du moteur Diesel. Mais les normes européennes pourraient bien mettre un terme à son hégémonie.

Ces dernières années, les moteurs Diesel équipaient plus de 70% des voitures neuves vendues sur le marché français. Mais payer moins cher les 10% d'énergie supplémentaires contenus dans le gazole représentait une anomalie qu'il a fallu sanctionner. Le malus pour l'achat de tout véhicule Diesel neuf servait ainsi à rappeler à ses utilisateurs qu'ils rejettent aussi 10% de CO2 en plus par litre consommé.

Puisque l'aspect environnemental n'a pas suffi à enrayer son succès, le moteur Diesel n'est plus sorti du collimateur du législateur. Les anciens modèles, dépourvus de filtre à particules, portent aujourd'hui le fardeau du dépassement des normes européennes de qualité de l'air. L'Union Européenne en est venue à envisager leur interdiction pure et simple dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Six Zapa (zone d'actions prioritaires pour l'air) ont déjà été désignée pour une possible expérimentation dès l'année prochaine.

Quant aux véhicules Diesel neufs, depuis 2009, la norme euro 5 leur a imposé un filtre à particules bien encombrant. Le dispositif compte plusieurs désagréments fâcheux. Non seulement il entraîne une légère augmentation de la consommation de carburant et un surcoût notable à l'achat, mais il peut s'avérer nuisible à la fiabilité du moteur, pour les automobilistes qui feraient de trop courts trajets.

De quoi vous dégoûter du Diesel, d'autant plus que l'efficacité du filtre à particules laisse encore à désirer. Les nanoparticules, qui sont les plus nuisibles, peuvent toujours s'échapper. Alors la norme euro 6 prévoit d'enfoncer le clou en forçant encore les constructeurs à faire évoluer leurs technologies. A l'horizon 2014, les véhicules Diesel neufs devront encore réduire rigoureusement leur émission de particules, sans trop savoir comment.
 

Un article de Sylvain Falize, publié par auto-buzz.com

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Sylvain Falize

Source : www.auto-buzz.com