L'éveil politique et le nouvel ordre mondial - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/10/2010 à 19h42 par Phil.


L'ÉVEIL POLITIQUE ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'éveil politique et le nouvel ordre mondial

--
--

La Révolution technologique et l'avenir de la Liberté

Une transformation unique dans l'histoire de l'humanité a lieu dans le monde entier. Il s'agit d'un changement d'une portée et d'une ampleur sans précédent, représentant également la menace la plus importante à laquelle font face toutes les structures de pouvoir mondiales: « l'éveil politique mondial ». Le terme, forgé par Zbigniew Brzezinski, fait référence, comme il l'écrit, au fait suivant :

Pour la première fois dans l'histoire, presque toute l'humanité est politiquement active, politiquement consciente, et politiquement interactive.

L'activisme mondial génère une montée de la quête du respect culturel et de l'opportunité économique dans un monde marqué par les souvenirs de la domination coloniale ou impériale.

C'est essentiellement ce puissant éveil politique mondial qui présente le défi le plus sérieux et le plus important pour les pouvoirs organisés de la mondialisation et l'économie politique mondiale, soit les États-nations, les compagnies multinationales, les banques, les banques centrales, les organisations internationales, l'armée, les services du renseignement, les médias et les institutions académiques.

La classe capitaliste transnationale (CCT), ou « super-classe », comme l'appelle David Rothkopf, est plus que jamais mondialisée.

Pour la première fois de l'histoire, nous avons une élite véritablement mondiale et fortement intégrée. Puisque les élites ont mondialisé leur pouvoir, en cherchant à construire un « nouvel ordre mondial » de gouvernance planétaire et en dernier lieu de gouvernement mondial, elles ont simultanément mondialisé les populations.

La « révolution technologique » [...] implique deux développements géopolitiques majeurs.

Le premier étant qu'avec l'évolution technologique, les systèmes de communication de masse se développent rapidement et les peuples du monde sont en mesure de communiquer entre eux instantanément et d'avoir accès à des informations provenant du monde entier.

Au coeur de ce développement se trouve le potentiel et, à la limite, la principale source d'un important éveil politique mondial.

Simultanément, la révolution technologique a permis aux élites de rediriger et de contrôler la société par des moyens jamais imaginés, pour culminer en une dictature scientifique mondiale, comme bon nombre l'ont annoncé depuis les premières décennies du 20e siècle.

Au moment où la science déchaîne la puissance de la génétique, de la biométrie et de la surveillance, ainsi que de nouvelles formes modernes d'eugénisme implantées par une élite scientifique équipée de systèmes de contrôles psycho-sociaux (l'usage de la psychologie dans le contrôle des foules), le potentiel de contrôle des masses n'a jamais été aussi grand.

.../...

Il n'est pas exagéré d'affirmer qu'aujourd'hui au 21e siècle, la plupart des populations des pays développés sont politiquement agitées et effervescentes à de nombreux endroits.

Il s'agit d'une population excessivement consciente de l'injustice sociale, comme jamais auparavant, et souvent pleine de ressentiment face à la perception qu'elle a de son manque de dignité.

L'accès quasi universel à la radio, à la télévision et, de plus en plus, à Internet crée une communauté partageant des perceptions et de l'envie pouvant être galvanisées et dirigées par des passions démagogiques, politiques, ou religieuses.

Ces énergies transcendent les frontières souveraines et représentent une menace à la fois pour les États existants et pour la hiérarchie mondiale existante, au sommet de laquelle sont perchés les États-Unis

.../...

La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.

Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays [...]

Dans la vie quotidienne, que l'on pense à la politique ou aux affaires, à notre comportement social ou à nos valeurs morales, de fait nous sommes dominés par ce nombre relativement restreint de gens [...]en mesure de comprendre les processus mentaux et les modèles sociaux des masses. Ce sont eux qui tirent les ficelles : ils contrôlent l'opinion publique [...]

En l'an 2000, 1 % pour cent des adultes les plus riches possédaient à eux seuls 40 % de tous les actifs du monde et 10 % des adultes les plus fortunés en détenaient 85 %.

Par comparaison, la moitié des personnes les plus démunies au monde possédaient 1 % de la richesse mondiale.

Traduction par Julie Lévesque pour Mondialisation.ca.

Pour lire cet article dans son intégralité, merci de cliquer sur "lien utile".

N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial annoncé (dossier complet)

--
--





Auteur : Andrew Gavin Marshall

Source : mondialisation.ca