L'Europe bannit les produits dérivés du phoque - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/07/2009 à 22h37 par Phil.


L'EUROPE BANNIT LES PRODUITS DÉRIVÉS DU PHOQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'Europe bannit les produits dérivés du phoque

Comme il fallait s'y attendre, le Conseil de l'Union européenne a officiellement entériné lundi l'interdiction du commerce des produits dérivés du phoque, une décision qui fera très mal aux chasseurs canadiens.

Les élus du Parlement européen débattaient de cette question depuis 2006 et ils avaient voté sur le sujet en mai dernier.

La déclaration accompagnant cet embargo précise que les «phoques sont des animaux sensibles qui peuvent ressentir la douleur, la peur et d'autres formes de souffrance» et que les élus en sont venus à la conclusion qu'ils ne pouvaient garantir que le fruit de cette chasse se fasse sans cruauté.

En pratique, cela signifie que tous les pays européens membres interdiront l'exportation et la vente de «l'ensemble des produits dérivés du phoque harpé et du phoque à capuchon» à compter de 2010.

L'UE refusera donc l'entrée de la viande, de l'huile, de la graisse, des organes, des peaux, des vêtements, des gélules d'oméga-3 et de tout autre produit provenant de cet animal.

Seuls les produits provenant des populations autochtones seront tolérés, leurs techniques de chasse ayant été jugées adéquates : «Il importe que les intérêts économiques et sociaux fondamentaux des communautés inuites pratiquant la chasse aux phoques à des fins de subsistance ne soient pas compromis», explique-t-on...

Appel à l'OMC

Ottawa n'a pas mis de temps à réagir... Le ministre du Commerce international, Stockwell Day, a fait savoir que le Canada porterait cette décision en appel devant l'Organisation mondiale du commerce.

«Je continuerai de défendre le droit des chasseurs de phoques canadiens à subvenir aux besoins de leurs familles, comme ils le font depuis des siècles, en pratiquant une chasse qui, à plusieurs reprises, a été prouvée comme étant une chasse légale, durable et exercée sans cruauté», a fait savoir M. Day par voie de communiqué.

«L'industrie de la chasse au phoque fournit des emplois d'une importance cruciale dans de nombreuses communautés autochtones, du Nord et des régions côtières [...]. En cédant aux pressions exercées par les groupes de lobbyistes professionnels anti-chasse au phoque, l'Union européenne a pris des mesures dépourvues de vision et irresponsables qui auront des répercussions négatives sur des milliers de Canadiens», a ajouté la ministre des Pêches et Océans, Gail Shea.

La Commission européenne fait de la discrimination contre la chasse au phoque et nuit aux bonnes pratiques sans cruauté de la chasse au phoque, a pour sa part commenté l'Institut de la fourrure du Canada, un organisme sans but lucratif qui représente, entre autres, des trappeurs, des fabricants de pelleterie et des éleveurs d'animaux à fourrure.

«Cette interdiction n'est pas nécessaire pour protéger les populations surabondantes de phoques au Canada et elle n'est pas conforme aux ententes de l'OMC concernant le commerce équitable ni aux obligations en vertu de la Convention sur la biodiversité», a indiqué son directeur principal, Rob Cahill.

La chasse commerciale au phoque donne du travail à 6000 personnes au Canada. Cette activité économique représente un commerce de 6 millions de dollars par an et occupe 500 chasseurs québécois aux îles de la Madeleine et sur la Basse-Côte-Nord.

Par Valérie Dufour - Lundi, 27 juillet 2009

Note de Phil' :

Alors c'est donc cela ? Tout ce sang versé et tout ce remue-ménage du gouvernement canadien pour seulement 0,02% de la population canadienne ? Non mais dites moi que je rêve ! Ou plutôt pincez moi que je m'extirpe de cet horrible cauchemar !

De qui se moque t'on réellement : le gouvernement canadien prend ses administrés pour des vaches à lait !

Alors que la chasse aux phoques rapporte annuellement 6 millions de dollars canadiens, elle en coûte 10 fois plus au contribuable ! C'est une honte ! (les détails ici).

Le gouvernement Harper et sa mangeuse de coeurs de phoques crus subventionnent une industrie moribonde à coup de dizaines de millions sur le dos du contribuable canadien, lequel ne peut même plus se faire soigner correctement contre le cancer ou les maladies cardiaques faute d'isotopes médicaux !

Je le clame haut et fort, ici et maintenant, le gouvernement Harper n'a plus, à mes yeux, aucune légitimité et ne devrait plus avoir le droit de s'exprimer au nom du peuple canadien dans les instances mondiales.

Phil'