L'étude britannique contre la consommation de fruits et de légumes qui ne prouve rien - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/04/2010 à 23h07 par Tanka.


L'ÉTUDE BRITANNIQUE CONTRE LA CONSOMMATION DE FRUITS ET DE LÉGUMES QUI NE PROUVE RIEN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'étude britannique contre la consommation de fruits et de légumes qui ne prouve rien

Selon la déjà très fameuse étude scientifique, manger 5 fruits et légumes par jour ne sert à rien. Cela ne diminuerait pas les risques de cancer ou ne permettrait pas de lutter contre les maladies. Oui peut-être et alors ? Sur les sites diffusant l'info, la majorité des commentaires des internautes se limitaient à dire que depuis des années on nous a rabâché une telle idée, une idée portée par les écologistes , ou bien pour incriminer les cultivateurs, ou encore pour affirmer que le Bio ne sert finalement à rien. Comme si avoir une alimentation basée sur les fruits et légumes était devenue une bizarrerie.

Alors peut être effectivement que la consommation de fruits et de légumes ne permet pas de lutter contre le cancer. Toutefois, si on remplace les fruits et les légumes par de la viande, des graisses ou du sucre quel va être l'impact sur la santé. Risque d'obésité, risque cardio-vasculaire et autres troubles que nous a apporté la « cuisine moderne » et le fast-food.

Une chose est sûre manger des fruits et des légumes ne peut pas être mauvais pour la santé, alors que l'inverse... Pour cela, il n'y a qu'à regarder l'exemple de l'Asie du Sud Est dont l'essentiel de l'alimentation repose sur la cuisine des fruits et des légumes. Le pourcentage des maladies cardiovasculaires y est moindre.

Source : actubio.fr

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire