L'éthanol brésilien attire les compagnies pétrolières - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/02/2010 à 21h25 par Jacques Dusens.


L'ÉTHANOL BRÉSILIEN ATTIRE LES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'éthanol brésilien attire les compagnies pétrolières

Gros plan sur l'éthanol, le marché dominé par le Brésil et les Etats-Unis suscite de plus en plus de convoitises.

Cette semaine, la compagnie néerlandaise Shell s'est alliée au premier transformateur brésilien de canne, Cosan.

Dans la co-entreprise créée, ils prévoient de produire du sucre, de l'agrocarburant et surtout de gérer, ensemble, des milliers de stations service à travers le pays.

Le géant pétrolier, jusqu'à maintenant absent du marché de l'éthanol, pénètre donc ce secteur par la grande porte en s'invitant dans le pays le plus expérimenté et le plus performant en la matière.

En contrepartie les Brésiliens espèrent ainsi augmenter leur chance d'accéder au marché américain via le réseau de distribution de Shell aux Etats-Unis.

Jusqu'à maintenant, l'éthanol à base de canne peine à franchir les diverse barrières mises en place par les Américains pour protéger la production nationale à base de maïs.

Le raffineur américain Valero a été le premier à ressentir la nécessité d'investir dans l'éthanol, il a raflé quelques usines éreintées par la récession. Il y aura sans doute beaucoup de projets similaires dans les prochains mois, prédit le courtier en sucre et éthanol Denis Goncalves. Car les pétroliers commencent à s'intéresser à cet incontournable concurrent. Il est temps.

Aux Etats-Unis, 8% des réservoirs des voitures sont remplis d'éthanol. Au Brésil, c'est grosso modo la moitié de la consommation d'essence.

Pulvérisé en 2008 par la chute des cours du pétrole, compressé en 2009 par les tensions du marché du sucre, le marché de l'éthanol revient de loin. Sa place dans le mixte énergétique est maintenant confirmée, l'intérêt des compagnies pétrolières en témoigne.

Et son prix a recommencé à augmenter. Sur le marché spot, la tonne d'éthanol brésilien vaut en ce moment 780 dollars, 300 dollars de plus qu'en janvier dernier.

Confronté à une baisse sensible de la récolte de canne en 2009, le Brésil, exportateur net d'éthanol envisage aujourd'hui d'en importer.

Pour des raisons d'images, pas question d'en faire venir des Etats-Unis estime Denis Concalves, mais il est probable, poursuit-il, que l'agro-carburant produit au Guatemala ou en Colombie soient importés dans les prochains jours pour faire le joint jusqu'au début de la prochaine campagne qui démarre doucement en mars.

Source : rfi.fr

Info sélectionnée par Jacques

Refusons l'éthanol ! En l'acceptant, nous privons des millions d'enfants de nourriture !! Honte aux compagnie pétrolières qui voient déjà un moyen de plus de gagner des milliards !

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........