3PFMD : Pandémie de peur de la mort dans le monde - Changer ou disparaître (Vidéos et message audio)

L'énergie éolienne serait une menace pour la biodiversité. - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/06/2011 à 14h41 par paméla faure.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
L'énergie éolienne serait une menace pour la biodiversité.

 

Mark Lynas est l'auteur de deux livres importants sur le changement climatique, "High Tide: News from a warming world" (2004) et "Six Degrees: Our future on a hotter planet" (2007).

Sur son site web www.marklynas.org, il a publié en juin un réquisitoire très dur contre l'énergie éolienne et ses impacts sur les grands oiseaux et les chauves-souris.

Nous vous en proposons une adaptation française.

Les scénarios conventionnels sur la réduction des émissions de carbone prévoient un développement important de l'énergie éolienne terrestre et offshore.

Toutefois, les impacts environnementaux de ce déploiement industriel à grande échelle, qui comprend à la fois l'installation de parcs éoliens et de lignes à haute tension pour transporter l'énergie, souvent dans des zones naturelles peu peuplées (afin de diminuer les nuisances aux populations riveraines), sont souvent négligés par les militants de la lutte contre le réchauffement global.

 

 

On se retrouve en fait face à deux défis planétaires, la destruction de la biodiversité et le changement climatique.

Le fait que certains parcs éoliens tuent un nombre inquiétant d'oiseaux, surtout des planeurs comme les rapaces ou les cigognes, est en effet indéniable, et l'industrie éolienne fait de son mieux pour tenter de minimiser les problèmes.

L'American Wind Energy Association affirme ainsi que l'énergie du vent est beaucoup moins nocive pour les oiseaux que les combustibles fossiles qu'elle doit remplacer en partie.

 

 

Les pertes d'oiseaux causées par les pales des éoliennes ne constitueraient qu'une fraction extrêmement faible des morts liées à l'ensemble des activités humaines.

Si ces deux affirmations sont techniquement vraies, cela ne signifie pas que le nombre d'oiseaux tués par les parcs éoliens n'est pas préoccupant.

Les éoliennes constituent en fait un facteur négatif supplémentaire qui pèse sur des espèces déjà menacées.

C'est particulièrement le cas lorsque de nouvelles lignes électriques sont nécessaires pour relier les parcs éoliens dispersés, notamment dans les régions montagneuses ou reculées: en ce sens, la production décentralisée d'énergie, si vantée par les écologistes, est pire en terme de conservation que la production des grandes centrales dont les infrastructures de transmission existent déjà.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article publié par Ornithomédia

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Ornithomédia

Source : www.ornithomedia.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter paméla faure
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.