Macron affirme, anticonstitutionnellement, que LUI SEUL est capable d'éviter un désordre en France

L'élevage intensif et les maladies - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/02/2011 à 14h44 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'élevage intensif et les maladies

 
Titre original : L'élevage accru de bétail dans le monde alimente la propagation de nouvelles maladies
 

Alors que le monde élève de plus en plus de bétail, pour répondre à la demande croissante de la population en viande, en lait et en oeufs, cette intensification de l'élevage pourrait alimenter la propagation de nouvelles maladies animales.

La croissance du nombre d'élevages de bétail, tels que de vaches ou de cochons, alimente la propagation de nouvelles maladies animales dans le monde et pose des problèmes encore plus graves dans les pays en développement en menaçant leur sécurité alimentaire, d'après un raport publié vendredi.

Les épidémies recensées ces dernières années dans le monde entier, telles que le SARS ou la grippe porcine H1N1, auraient déjà causé plusieurs milliards de dollars de pertes économiques.

Près de 700 millions d'individus possèdent des animaux de ferme dans les pays en développement, et ces animaux produisent près de 40% des revenus d'un ménage en moyenne, d'après ce qu'indique le raport publié par l'Institut International de Recherche sur le Bétail.

« Les pays riches parviennent efficacement à gérer les maladies du bétail, mais en Afrique et en Asie, la capacité des services vétérinaires à suivre et contrôler les épidémies ne suit pas le rythme de l'intensification de l'élevage de bétail » ont indiqué John McDermott et Delia Grace, deux chercheurs pour l'Institut.

« Ce manque de capacité est particulièrement dangereux car de nombreuses personnes pauvres dans le monde dépendent encore des animaux de ferme pour nourrir leurs familles, tandis que l'augmentation de la demande en viande, en lait et en oeufs parmi les consommateurs urbains dans le monde en développement, alimente une intensification rapide de la production de bétail ».

Soixante-quinze pour cent des maladies infectieuses émergentes viennent des animaux, d'après les chercheurs. De ces 75%, 61% sont transmissibles entre les animaux et les hommes.

« Une nouvelle maladie émerge tous les quatre mois : beaucoup d'entre elles sont triviales, mais le SIDA, le SARS et la grippe aviaire (H5N1) illustrent les impacts potentiels considérables » que ces maladies peuvent avoir, ont écrit les deux chercheurs dans leur raport.

Les épidémies telles que le SARS en 2003, les épidémies sporadiques de grippe aviaire H5N1 depuis 1997 et la pandémie de grippe porcine H1N1 en 2009 ont eu un coût économique considérable dans le monde entier.

Tandis que le coût du SARS s'est élevé entre 50 à 100 milliards de dollars, le raport cite une estimation faite par la Banque Mondiale en 2010 selon laquelle le coût potentiel d'une pandémie de grippe aviaire serait de 3000 milliards de dollars.

Le raport prévient par ailleurs qu'une urbanisation rapide et que le changement climatique pourraient altérer la répartition actuelle des maladies, parfois « pour le pire ».

Les deux chercheurs exhortent les pays en développement à améliorer les dispositifs de surveillance des maladies animales et à accélérer les procédures de tests pour aider à contenir les épidémies avant qu'elles ne se propagent à trop grande échelle.
 

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!
 

Auteur : Sandra BESSON

Source : www.actualites-news-environnement.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.