L'élevage intensif des poissons, un marché en pleine expansion ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/11/2011 à 15h37 par Mich.


L'ÉLEVAGE INTENSIF DES POISSONS, UN MARCHÉ EN PLEINE EXPANSION !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'élevage intensif des poissons, un marché en pleine expansion !

 

L'élevage des poissons représente un vaste marché. En France, chaque année, plusieurs millions sont élevés et abattus. Ce sont principalement des truites, des daurades, des turbots et des bars qui sont élevés, mais la production d'autres espèces telles que le cabillaud se développe.

Une grande partie des saumons provient également d'élevages d'autres pays. La plus grande partie de tous ces poissons est élevée intensivement. Au fil des années, c'est surtout l'impact environnemental et la qualité des poissons provenant des élevages industriels qui ont jeté un discrédit sur cette production.

Aujourd'hui, la PMAF souhaite dénoncer l'impact négatif de ces élevages pour le bien-être des poissons.

Enfermés dans des cages surchargées

L'élevage intensif des poissons peut-être aussi intensif que les élevages que l'on trouve sur la terre ferme. Aujourd'hui, bon nombre de saumons proviennent de ces élevages, et notamment d'Ecosse et de Norvège. Jusqu'à 50 000 saumons sont confinés dans chaque cage en mer.

Ils sont élevés au large des côtes, et chaque saumon se voit royalement offrir environ 75 cm ou l'équivalent d'une baignoire d'eau. Très entassés, les saumons parcourent des cercles incessants autour de la cage, tout comme les animaux dans les zoos qui secouent constamment la tête de haut en bas.

Les nageoires et la queue s'abîment parce que les poissons se frottent contre la cage ou les uns contre les autres.

Du fait du confinement et des densités d'élevage trop élevées, les poissons peuvent souffrir de stress et devenir ainsi plus exposés aux maladies. Les crises sanitaires qui se sont succédées du fait de maladies, ont conduit à la mort de millions de saumons d'élevage.

Le taux moyen de mortalité reconnu par l'industrie piscicole est alarmant. Les statistiques officielles indiquent que les taux de mortalité lors de l'élevage en mer atteignent 10% à 30%, un taux qui amènerait à ce que soit tirée la sonnette d'alarme pour n'importe quelle autre espèce animale d'élevage.

Les yeux des poissons sont particulièrement sensibles au stress. Bon nombre de saumons d'élevage souffrent de cataracte, à un point si critique que parfois les yeux saignent et les poissons deviennent aveugles.

(...)

La privation de nourriture et l'abattage

Plusieurs millions de saumons et de truites sont abattus chaque année en France. Ils sont normalement affamés 7 à 10 jours avant l'abattage. Les méthodes d'abattage pour les truites incluent l'asphyxie à l'air sur de la glace. L'effet refroidissant de la glace prolonge le temps d'asphyxie et retarde la perte de conscience, et les poissons sont toujours conscients près de 15 minutes après qu'ils aient été retirés de l'eau.

Une autre méthode d'abattage cruelle fréquemment utilisée pour les saumons et les truites est l'étourdissement à l'aide du dioxyde de carbone. Le bain de dioxyde de carbone - d'eau saturée conduit les poissons à se débattre. Ils cessent de bouger après 30 secondes, mais ne perdent conscience qu'après 4 à 9 minutes.

Pour les saumons, il y a un fort risque que, au moment où les branchies sont coupées, ce qui constitue une étape de l'abattage, ils soient immobiles mais conscients alors qu'ils se vident de leur sang.

La disparition des poissons sauvages

Beaucoup prétendent que l'élevage de poissons est une alternative intéressante pour réduire les prélèvements de poissons sauvages. En réalité, c'est l'inverse qui se passe.

Les poissons d'élevage sont nourris avec des poissons sauvages. Environ 3 tonnes de poissons capturées dans la nature sont nécessaires pour produire une tonne de saumons d'élevage.

Pour la Protection mondiale des animaux de ferme, l'élevage intensif des poissons est incompatible avec leur bien-être.

(...)

 

Pour lire l'article dans sa totalité, cliquer ICI

 

Un article de pmaf.org

 

Le saviez-vous ?

- En 2011, 50% du poisson consommé par les hommes provient d'élevage intensif !

- Les poissons d'élevage sont nourris avec des poissons sauvages (cherchez l'erreur !) une ressource qui s'amenuise de jour en jour. Environ 3 tonnes de poissons capturées dans la nature sont nécessaires pour produire une tonne de saumons d'élevage. Un bel exemple de la connerie humaine et de la farce qui se joue actuellement sur Terre !

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : pmaf.org

Source : pmaf.org