L'avenir de la planète passe par la lutte contre la désertification - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/05/2010 à 20h30 par frederic.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'avenir de la planète passe par la lutte contre la désertification

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, le président de la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme, le président du Comité scientifique français sur la désertification (CSFD) et le membre du comité de veille de la Fondation Nicolas-Hulot alertent l'opinion publique sur cette problématique environnementale méconnue.

Campagnes qui se vident chez nous ou étendues de sable dans les pays du Sud, le terme «désertification» revêt bien des sens.

La convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification la définit comme «le processus qui aboutit à la dégradation des terres et à la détérioration des écosystèmes». Le désert en est le stade ultime.

Avec la convention sur le changement climatique et celle qui concerne la préservation de la biodiversité, cette convention constitue un triptyque, base des combats fondamentaux et mondiaux portés depuis le sommet de Rio (1992) pour assurer un avenir à nos sociétés. La lutte contre ce fléau est bien posée comme condition vitale, fondamentale au développement durable, et c'est malheureusement un enjeu trop souvent oublié.

Toutes les terres émergées et habitées de cette planète sont pourtant concernées. La désertification est essentiellement due à des pratiques agricoles inadéquates.

La pression démographique qui affecte déjà plus de 40% des terres et plus de deux milliards d'habitants, parmi les plus pauvres. C'est un phénomène global. Le sol et le climat sont intimement liés. Les dégradations des sols sont amplifiées par le changement climatique, puisqu'il s'accompagne d'événements extrêmes qui se multiplient et accélèrent l'érosion.

En retour, ces sols, qui nous sont vitaux à plus d'un titre, constituent d'importants stocks de carbone, qui s'échappent dans l'atmosphère lors de la dégradation des terres, accentuant un peu plus le réchauffement de la planète. Les régions arides et semi-arides sont les plus fragiles. L'érosion des sols met en péril leurs capacités de production et accentue la vulnérabilité des populations rurales face aux aléas économiques, climatiques...

Faute d'équipements appropriés et de capacités d'investissement, les paysanneries du Sud éprouvent de plus en plus de difficultés à s'adapter aux changements climatiques et à modifier leurs systèmes de culture et d'élevage.

(...)

Par ailleurs, le marché des produits agricoles est mondial.

L'inégale concurrence des denrées sur les marchés internationaux contribue aux déséquilibres agricoles qui sous-tendent la désertification. Les agriculteurs du Sud ne peuvent rivaliser avec les grandes exploitations des États-Unis, d'Europe ou d'Argentine.

La productivité d'un paysan pauvre, qui laboure sa parcelle à la bêche, est 200 fois inférieure à celle d'un exploitant agricole fortement mécanisé. Sans protection aux frontières, ce paysan ne pourra vendre ses productions qu'en acceptant une rémunération de son travail souvent 200 fois inférieure à celle de ses concurrents.

(...)

La dégradation des terres s'accroît progressivement dans toutes les régions du monde.

Les sols sont trop souvent considérés comme des supports de production que l'on aseptise avant de les couvrir d'engrais et de produits phytosanitaires.

Les irrégularités croissantes de nos climats vont conduire à une aggravation de l'érosion et in fine à une détérioration de nos cadres de vie.

Le Nord et le Sud sont confrontés à des difficultés semblables sans avoir les mêmes capacités d'adaptation.

Aurons-nous solidairement la volonté d'agir à temps pour restaurer nos écosystèmes déjà bien malades et assurer un avenir qui sauvegarde la paix du monde?

Nous devons préserver le sol, nos sols, et réapprendre à travailler avec eux, car l'avenir des êtres humains est indissociable de l'humus nourricier.

Par Albane

Source : fondation-nicolas-hulot.org

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter frederic
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr