Phénomènes insolites de l'atmosphère terrestre : Le mystère éblouissant des étonnants orages verts

L'altération des fonctions des gènes est différente entre l'animal et l'homme - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/04/2011 à 17h06 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'altération des fonctions des gènes est différente entre l'animal et l'homme

 

En quelques semaines, ce sont des dizaines de médicaments ayant reçu une autorisation de mise sur le marché de l' Afssaps qui se retrouvent sur la sellette.

S'appuyant sur les analyses de la revue médicale indépendante Prescrire, l'association de défense des consommateurs UFC Que Choisir vient de publier une liste de 31 médicaments à éviter, dont 8 particulièrement dangereux, sont à retirer du marché sans attendre : Actos, Arcoxia, Equanil, Hexaquine, Nexen, Valdoxan, Vastarel et Zyban.

Une question cruciale demeure soigneusement évincée par les autorités sanitaires : les conflits d'intérêts sont-ils la seule explication à ces dérapages ?

Véronique Andrieu, vice-présidente de la commission d'AMM nuance : « Nos avis sont pris dans la collégialité.

Il ne s'agit pas de la décision d'une seule personne.

Maintenant, on est tous conscients que certains experts ne jouent pas le jeu. »

Dès lors, n'y a-t-il pas une problématique de fond quant à la façon de tester ces produits qu'il convient de traiter sans aucun tabou ?

"L'altération des fonctions des gènes est différente entre l'animal et l'homme.

Il a été trouvé, par exemple, que la saccharine facilite le développement de tumeurs chez la souris, ce n'est pas le cas pour l'homme."

Renato Dulbecco, Prix Nobel de médecine.

Quand des experts indépendants défient la foi absolue en l'expérimentation animale

L'un d'eux, Ray Greek a publié ses travaux dans des périodiques scientifiques et non scientifiques.

Depuis 1996, il est le président de l'association Americans For Medical Advancement.

Ray Greek a obtenu son doctorat de médecine à l'Université d'Alabama-Birmingham en 1985, puis sa spécialisation en anesthésiologie à l'Université de Wisconsin-Madison en 1989.

Il a exercé dans deux hôpitaux universitaires où il a également fait de la recherche sur l'homme.

Il avait, auparavant, participé à de la recherche sur des animaux.

Il a participé à de nombreuses émissions de télévision dont la BBC et CNN.

 

Interview du Docteur Ray Greek, expert en anesthésiologie, au sujet de l'expérimentation animale.

 

Antidote Europe (AE) : Pouvez-vous indiquer à nos lecteurs comment vous en êtes venu à remettre en cause l'efficacité des expériences sur des animaux ?

Votre premier livre a été co-écrit avec votre épouse qui, il est intéressant de le noter, est vétérinaire.

Ray Greek (RG) : Vers la fin des années 1980, mon épouse Jean suivait des cours de médecine vétérinaire dans la même université où j'enseignais la médecine humaine.

Le soir, à la maison, nous discutions des traitements que nous utilisions sur nos patients, des différentes maladies dont ils souffraient, des différentes façons de les anesthésier, etc.

Nous avons rapidement réalisé que ses patients chats et chiens avaient peu de choses en commun avec les miens.

Des maladies mortelles pour l'homme n'affectaient pas ses patients et des médicaments qu'elle utilisait ne pouvaient pas être prescrits aux humains.

Ceci nous a amenés à nous demander s'il était rationnel d'expérimenter sur des animaux dans le but de trouver des thérapies pour l'homme.

Après plusieurs mois d'une discussion assez intense, j'ai demandé à plusieurs médecins-chercheurs si ce qu'ils faisaient sur des animaux conduisait vraiment à développer des traitements pour l'homme.

Tous m'ont répondu que, bien que la recherche spécifique qu'ils faisaient n'y conduisait pas, les recherches d'autres chercheurs menaient bien à ces traitements.

J'ai trouvé cela très intéressant car ce que chaque chercheur disait, c'est que l'expérimentation animale était utile pour les autres.

Chacun pensait que l'expérimentation animale était extrêmement importante pour quelqu'un d'autre.

C‘était même assez amusant d'aller ainsi d'un chercheur à l'autre et d'entendre exactement la même chose. (...)

 

Pour lire la suite, cliquez sur "Source" ou sur "Lien utile"

 

Un article d'Antidote Europe, publié par Agora Vox

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : Antidote Europe

Source : www.agoravox.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.