L'agro-industrie veut confisquer le mot « bio » - WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/03/2016 à 15h40 par Exo007.


L'AGRO-INDUSTRIE VEUT CONFISQUER LE MOT « BIO »

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
L'agro-industrie veut confisquer le mot « bio »

 

Après avoir étouffé au maximum les pionniers de l'agriculture biologique,
les industriels et les autorités leur dénient maintenant l'emploi du qualificatif
« bio ». Derrière les mots, c'est une bataille de fond qui se joue.

 

(...)

Au cours de l'année 2015, certaines structures historiques de la Bio, le syndicat des Simples, Demeter, Nature & Progrès (N&P), et BioCohérence, ont subi des enquêtes de la part des services régionaux de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes).
Les contrôles ont porté sur l'usage des termes de l'agriculture biologique au sein de ces différentes organisations.

 

 

Objectif : « protéger » le consommateur contre d'éventuelles ambiguïtés
ou confusions, voire tromperies, que pourrait générer la communication
de ces structures.

 

Il a été demandé aux Simples (homologués en 1988) et à N&P (homologuée en 1986), d'éviter toute confusion entre leurs marques et le label bio européen
(né en 1991) dans leurs outils de communication commerciale.
Comme ces mouvements n'obligent pas leurs adhérents à être labellisés dans le cadre du Règlement bio européen (n° 834/2007, mis en application en 2009), ils ont particulièrement été mis en garde sur l'utilisation des termes réservés à la certification biologique, les préfixes et suffixes « bio », « éco » et
« biologique », « écologique ».

 

 

Ces demandes sont d'autant plus paradoxales que
l'on doit à ces mouvements historiques de la bio l'émergence de
cette agriculture spécifique !

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Éliane Anglaret, Jean-Marie Defrance, Alain Delangle et
Thierry Thévenin, publiée par reporterre.net
et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

S'abonner ou faire un don en toute confiance via HELLOASSO

 

Le site Demain l'Homme s'apprête à
franchir la barre des 14.000 visiteurs par jour

Comme tout colibri qui se respecte, notre équipe ne reçoit rien en retour
Paradoxalement, ceci parait NATUREL : quand on aime, on ne compte pas

Le 16 mars 2016, Michel T. a fait un don de 15€. Gros merci colibri

 

 

 

 





Auteur : Éliane Anglaret, Jean-Marie Defrance, Alain Delangle et Thierry Thévenin - reporterre.net