L'agriculture raisonnée, la solution pour réduire l'utilisation des pesticides ??? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/10/2009 à 20h03 par Tanka.


L'AGRICULTURE RAISONNÉE, LA SOLUTION POUR RÉDUIRE L'UTILISATION DES PESTICIDES ???

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'agriculture raisonnée, la solution pour réduire l'utilisation des pesticides ???

Information recueillie par Tanka.

Suite aux "remous" provoqués par la présence anormalement élevée de résidus de pesticides dans les salades locales et les réactions des différentes parties prenantes, Initiales DD s'est naïvement posé la question suivante :

Peut-on réellement compter sur "l'agriculture raisonnée" pour réduire l'utilisation des pesticides ?

Commençons par le commencement, à savoir l'agriculture raisonnée, c'est quoi exactement ?

Selon ses partisans, l'agriculture raisonnée est un mode de production se situant à mi-chemin entre l'agriculture biologique et l'agriculture intensive. Son objectif est de concilier le respect de l'environnement et la rentabilité économique des exploitations, avec notamment des rendements satisfaisants.

Tout le monde est censé s'y retrouver : le producteur, qui réduit ses dépenses liées aux traitements phytosanitaires et à la fertilisation ; et le consommateur, qui peut espérer disposer d'aliments moins chargés en résidus de pesticides.

Ce mode de production nécessite un suivi systématique des cultures et des sols afin de limiter l'usage des engrais et des pesticides au strict nécessaire. Mais il n'impose pas, comme l'agriculture biologique l'exclusion de tout traitement chimique de synthèse pour les plantes (pesticides) et pour les animaux (aliments de synthèse, antibiotiques...). En agriculture raisonnée il n'est pas interdit d'utiliser des organismes génétiquement modifiés (OGM). En outre, l'agriculteur peut continuer à produire « comme avant » sans transformer son exploitation agricole. Ce n'est évidemment pas le cas en BIO.

Pour le moment, les textes réglementaires ne prévoient aucune diminution des quantités de pesticides employés.

Par ailleurs, l'agriculture raisonnée est défendue par le réseau FARRE, regroupant, entre autres, l'UIPP (Union des industries de la protection des plantes), en clair, des fabricants d'engrais et de pesticides. Envisager qu'ils puissent militer en faveur d'une réduction de l'utilisation des pesticides est un pas que nous ne franchirons pas chez Initiales DD.

Bien que dotée d'un caractère limitant et prudent, l'agriculture raisonnée reste donc une agriculture industrielle classique qui se met au goût du jour, à savoir ... le développement durable. Cette stratégie n'est pas en soi critiquable si elle permet aux agriculteurs de changer en douceur, d'opter pour des méthodes agricoles vraiment écologiques et, au final, de convertir leur terre au mode de production bio.

De leur côté, les fournisseurs d'engrais et pesticides devront revoir leurs produits et services. Mais si son projet est de se contenter de maintenir les problèmes environnementaux à une échelle acceptable, sans jamais vraiment les éliminer totalement, alors c'est plus que discutable. Mais cela, seul l'avenir permettra de le vérifier.

En attendant, nous allons encore nous répéter, mais pour nous, seule l'agriculture BIO offre la garantie de produits sains.