L'agriculture écologique pourrait doubler la production - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/03/2011 à 22h55 par Tanka.


L'AGRICULTURE ÉCOLOGIQUE POURRAIT DOUBLER LA PRODUCTION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'agriculture écologique pourrait doubler la production

 

Titre original :
Selon l'ONU, l'agriculture écologique pourrait doubler la production alimentaire en dix ans

Comment nourrir une population mondiale de 9 milliards d'habitants en 2050 ?

Pour les Nations-Unies, c'est en jouant la carte d'une agriculture écologique que l'on y parviendra le mieux et non en industrialisant davantage la production agricole.

L'ONU s'appuie sur les conclusions d'un rapport présenté mardi dernier par le rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter.

« Aujourd'hui la preuve scientifique est faite que les méthodes agricoles écologiques surpassent l'utilisation des fertilisants chimiques dans la production alimentaire notamment dans les régions où la faim sévit », affirme le rapporteur.

La question vitale de la conservation des sols sur le long terme

Selon le rapport, l'agriculture écologique permet de mieux conserver les sols, ce qui permet de produire plus sur le long-terme.

« A ce jour les projets agricoles écologiques ont démontré qu'en moyenne les récoltes augmentent. Dans 57 pays en développement, la production a augmenté de 80%, avec une moyenne de 116% dans les projets mis en oeuvre en Afrique », affirme Olivier De Schutter.

Selon l'expert, l'agriculture telle qu'elle est pratiquée n'a pas de capacité de résilience face au changement climatique et ne s'avère donc pas « le meilleur choix aujourd'hui ».

Et d'ajouter : « Une grande partie de la communauté scientifique reconnaît l'impact positif de l'agriculture écologique sur la production alimentaire, la réduction de la pauvreté et le changement climatique, C'est ce dont nous avons besoin dans un monde de ressources limitées », a-t-il souligné.

Faire vite pour éviter des catastrophes alimentaires

Pour l'expert, les problèmes de la faim dans le monde et du changement climatique ne se résoudront pas avec l'établissement de grandes fermes industrielles mais avec la mise en oeuvre de projets écologiques adaptés aux petits producteurs.

« Si les parties prenantes soutiennent la mise en oeuvre de telles mesures, nous pourrions voir un doublement de la production alimentaire dans les 5 à 10 années à venir dans les régions où la faim sévit », a dit Olivier De Schutter.

« Nous devons faire vite si nous voulons éviter des catastrophes alimentaires et climatiques au 21e siècle », a-t-il conclu.

Greenpeace : "L'agro-écologie doit être un nouveau modèle"

L'organisation Greenpeace partage les conclusions de ce rapport et appelle les Etats à les mettre en oeuvre.

L'ONG indique notamment : "L'agriculture chimique et intensive dépend de l'utilisation massive d'engrais et de pesticides, qui appauvrissent le sol et diminuent le rendement des exploitations à l'échelle d'une génération.

Elle participe à l'appauvrissement des milieux ruraux en les rendant plus dépendants à la volatilité des prix du marché. Ils sont non seulement tributaires des prix de leurs ventes, mais aussi du prix du pétrole."

Et d'insister : "Pire encore, l'agriculture chimique et intensive se mord la queue en aggravant les changements climatiques, qui se répercutent sur sa propre activité, créant ainsi un cercle vicieux. L'agro-écologie ne doit plus être seulement une expérience, mais un nouveau modèle ! "

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : lesinfosvertes.hautetfort.com

Source : lesinfosvertes.hautetfort.com