L'agence kenyane de protection de la nature réclame la prison à vie pour les braconniers - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/08/2013 à 12h36 par pam.


L'AGENCE KENYANE DE PROTECTION DE LA NATURE RÉCLAME LA PRISON À VIE POUR LES BRACONNIERS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'agence kenyane de protection de la nature réclame la prison à vie pour les braconniers

 

L'agence kenyane de protection des milieux naturels (Kenya Wildlife Services ou KWS) réclame que les braconniers d'éléphants et de rhinocéros encourent des peines de prison à perpétuité, comme mesure dissuasive pour protéger ces deux espèces en danger, a déclaré lundi un responsable.

Le directeur du KWS William Kiprono a déclaré lundi que le massacre d'espèces sauvages, et en particulier d'éléphants et de rhinocéros dans ce pays était alarmant et rendait impératif un durcissement des peines pour les auteurs de ces crimes.

Le meurtre d'animaux de ces deux espèces en danger pour s'emparer de leurs précieuses défenses d'ivoire constituait un sabotage économique et que des mesures punitives devaient être adoptées sur mesure pour les criminels impliqués.

« La seule manière de protéger ces espèces en danger, les éléphants et les rhinocéros, est d'envoyer les braconniers passer le reste de leur vie en prison.

Cela dissuadera les autres de se tourner vers le braconnage », a déclaré à Kitale M. Kiprono lors d'une réunion avec les agences de sécurité locales destinée à élaborer des stratégies pour enrayer le braconnage des éléphants dans la Réserve naturelle de Nasolot.

Le Kenya adopte actuellement une loi qui imposera aux braconniers une amende allant de 120 000 dollars à près de 200 000 dollars.

« La loi actuellement envisagée permettant de condamner un braconnier à une amende de 200 000 dollars ne constitue pas un châtiment assez sévère pour le sabotage économique que constitue le braconnage.

Nous réclamons la prison à perpétuité », a déclaré M. Kiprono.

 

Un article d'afriquinfos.com, relayé par SOS-planete

 

 

L'Actualité sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

Mardi : 6725 visiteurs

 





Auteur : afriquinfos.com

Source : www.afriquinfos.com