Ils nous ont déposé dans des bulles virtuelles, des nids douillets, pour nous contrôler à souhait

L'Afrique est riche. Pourtant elle a faim. - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/07/2011 à 13h29 par Kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'Afrique est riche. Pourtant elle a faim.

 

«Ainsi donc, «le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. Le paysan africain [...] dont l'idéal de vie est d'être en harmonie avec la nature, ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès. Dans cet univers où la nature commande tout, [ il ] reste immobile au milieu d'un ordre immuable où tout semble être écrit d'avance. Jamais l'homme ne s'élance vers l'avenir. Jamais il ne lui vient à l'idée de sortir de la répétition pour s'inventer un destin.» Nicolas Sarkozy-Discours de Dakar-juillet 2007

Ce réquisitoire sans appel à l'endroit de l'Afrique a le mérite de la clarté. Le président Sarkozy tout en reconnaissant du bout des lèvres, «la grande faute», a toutefois refusé de formuler des excuses. Il a par ailleurs insisté sur le fait que la colonisation n'était «pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux, des génocides, des dictateurs, du fanatisme, de la corruption...». Exonérant, au passage, les complicités inavouables entre Paris et les potentats locaux de la Franceafrique toujours d'actualité en 2011.

Est-ce à dire que c'est de la faute de l'Afrique d'être sous-développée ? Oui, sans doute, mais la responsabilité du pouvoir colonial est aussi, pleine et entière. La colonisation devant durer mille ans, il n'était pas nécessaire pour le pouvoir colonial de former une élite endogène. Les rares Africains étaient tellement bien «formatés» dirions-nous aujourd'hui qu'ils furent des pâles clones des maîtres qui les ont intronisés pour perpétuer une nouvelle forme de colonisation à distance.

Le colon n'a plus de visage, mais, mondialisation aidant, il garde la mainmise sur les ressources des colonies, soit d'une façon soft soit par des interventions brutales. Résultat des courses, l'Afrique, un demi-siècle après les indépendances, est toujours en panne, donnant crédit à Hegel et à Victor Hugo pour qui c'est le continent de la nuit.

Il ne faut pas s'étonner que Henri Guaino, le sherpa du président Sarkozy, s'en donne à coeur joie et fait dire au président ses pensées qui sont loin de la générosité et qui traduisent à leur façon le mythe des races supérieures cher à Renan Gobineau et Jules Ferry... Rien n'a changé...

Notre propos sera d'essayer de décrypter les causes du début de famine actuelle qui a lieu dans la Corne de l'Afrique. Cette récurrence de la famine a un goût de déjà-vu. (...)

Jens Oppermann, chef de mission d'Action contre la faim (ACF) pour la Somalie, décrit, depuis le Kenya où il est basé, une situation sans précédent et appelle aux dons. Ce que nous voyons ici est sans précédent. Il y a 10 millions de personnes à travers la Corne de l'Afrique qui ont besoin d'une aide humanitaire. Ils sont à deux doigts de la famine. Ils n'ont accès ni à l'eau, ni à un logement, ni à des installations sanitaires. Ces gens ont marché pendant des jours et des semaines en Somalie, dans l'environnement le plus hostile que vous pouvez imaginer. Ils sont pauvres au point de ne pas pouvoir s'acheter à manger et ils atteignent nos centres, épuisés.

Le continent de la vie

Le facteur principal est la sécheresse : le manque d'eau provoque une inflation des prix de la nourriture. Par conséquent, pour résoudre le problème de la Corne de l'Afrique, il faut commencer par la Somalie. Cela permettrait d'aporter l'aide humanitaire directement en Somalie et cela aurait un impact positif sur l'activité humanitaire au Kenya, en Éthiopie et à Djibouti. (...)

Tout va dépendre de l'aide humanitaire que nous pourrons aporter. Nous avons commencé à lancer des appels d'urgence et nous avons intensifié nos activités. Nous espérons que nous recevrons des moyens supplémentaires de la part des donateurs (les pays et les donateurs individuels) pour accroître notre aide d'urgence aux populations. Dans le cas contraire, nous ne serons pas capables de répondre à cette crise. (...)

Selon l'ONU, les prix des céréales dans les zones touchées par la sécheresse au Kenya sont de 30 à 80% supérieurs à la moyenne de ces cinq dernières années. En Éthiopie, l'indice des prix à la consommation pour l'alimentation a flambé de près de 41% en mai sur un an, mais la hausse la plus dramatique frappe la Somalie : 270% d'augmentation des prix sur la même période. S'y ajoutent des conflits régionaux qui empêchent la circulation des produits, gênent l'action des ONG et les politiques de soutien.

La responsabilité diabolique et l'impunité des spéculateurs

On le voit, les peuples du Sud sont soumis à une double peine ; ils n'arrivent pas à se protéger contre les changements climatiques, dont ils ne sont pas responsables, ils meurent par milliers, Ils n'arrivent pas à acheter de la nourriture celle-ci étant trop chère, ils meurent de faim ou ils protestent et nous avons le scénario des émeutes qui gangrènent les pays du Sud.

Par ailleurs, la flambée des prix des matières premières en général et des produits alimentaires a connu une accélération ces dernières années. 2010 aura été l'année de toutes les hausses. Tour d'horizon des plus fortes augmentations et prévisions pour 2011. Le prix du colza a crû de 75%. Le prix du blé a augmenté de 47,25% en un an. Pour le café +69,24% en un an, +80% ces 6 derniers mois. Pour le sucre depuis juin 2010: 140%.

Pour Jean Ziegler, l'alimentation devient un droit de l'homme.

La famine «organisée» méthodiquement

Voir cet article sur Terre Sacrée

 
L'Afrique ne manque pas de ressources, elle demande à l'Occident de la laisser en paix en ne s'ingérant pas et en n'intronisant pas des potentats aux ordres, de ne pas lui voler ses matières premières. Elle attend qu'on lui restitue sa dignité en lui permettant de former ses élites. S'agissant de cette famine imminente, il est nécessaire de mobiliser 120 millions de dollars pour sauver des millions de vie humaine. Où est la générosité des téléthons occidentaux à géométrie variable ?

L'Europe à titre d'exemple qui s'aprête à injecter cent milliards de dollars pour sauver la Grèce en vain, ne peut pas distraire moins de 0,1% pour sauver des vies humaines !

Ceci dit, nous remarquons le silence assourdissant des Arabes et des potentats musulmans qui achètent pour des centaines de milliards d'armement mais qui sont incapables d'organiser une aide rapide pour donner une perspective à des enfants qui ne sont pas nés pour souffrir.
 

Pour lire la totalité de cet article de Pr Chems Eddine Chitour, publié par Mondialisation.ca, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Pr Chems Eddine Chitour

Source : mondialisation.ca

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.