L'acidification des océans tue l'instinct de survie des poissons - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/03/2011 à 22h56 par Tanka.


L'ACIDIFICATION DES OCÉANS TUE L'INSTINCT DE SURVIE DES POISSONS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
L'acidification des océans tue l'instinct de survie des poissons

 
Les poissons perdent leur capacité à sentir le danger, au lieu de fuir face aux prédateurs, ceux-ci perdent leur instinct de survie qui les pousse normalement à se cacher ou à fuir face aux prédateurs. La cause? L'acidification des océans!

Les biologistes marins ont étudié l'impact de l'acidification des océans, qui se produit lorsque le dioxyde de carbone se dissout dans l'eau de mer, et ont découvert que celle-ci affecte l'odorat des poissons. Les jeunes poissons élevés dans de l'eau affichant des niveaux élevés de dioxyde de carbone deviennent incapables de distinguer l'odeur de prédateurs et semblent même attirés par ceux-ci.

Les chercheurs expliquent que ces larves de poissons prennent plus de risques et nagent plus longtemps avant de se mettre à l'abri face aux prédateurs. Ces poissons meurent également plus rapidement, suscitant des craintes sur la survie des poissons et sur la capacité de ceux-ci à reconstituer leurs populations alors que les océans deviennent plus acides.

Les scientifiques prédisent que les océans du monde vont devenir de plus en plus acides vu que les niveaux de dioxyde de carbone augmentent dans l'atmosphère suite aux activités humaines. On savait déjà que l'acidification des océans était catastrophique pour les coquillages car elle empêche la formation de leur coquille, mais c'est la première étude suggérant que l'acidification des océans pourrait également affecter les poissons.

Inconscient Némo

Le professeur Philip Munday, qui a effectué la recherche à l'école de biologie marine et tropicale de l'Université James Cook en Australie, explique: "Nous avons constaté que les niveaux de dioxyde de carbone, qui pourraient se déposer dans les océans d'ici la fin de ce siècle, affectent le sens de l'odorat et le comportement des larves de poissons". "Ils optent pour un comportement plus risqué, ce qui les rend plus vulnérables face aux prédateurs".

Les chercheurs ont testé l'effet de l'élévation des niveaux de dioxyde de carbone sur le poisson-clown. Les larves pouvaient nager dans deux bassins d'eau différents: l'un présentait l'odeur d'un prédateur, et l'autre, l'odeur de poissons inoffensifs.

Odorat modifié

Les scientifiques ont constaté que les larves de poissons évoluant dans l'eau contenant de hautes concentrations de dioxyde de carbone (comparables à celles prédites d'ici la fin du siècle), passaient 93% de leur temps dans le flux d'eau présentant l'odeur du prédateur.

Les poissons qui n'avaient pas été exposés à l'eau acide avaient tendance à éviter l'écoulement d'eau potentiellement dangereux pour eux. Les scientifiques ont également découvert que les poissons élevés dans l'eau acide prenaient plus de risques et leur taux de mortalité était entre cinq et neuf fois plus élevé que ceux des poissons élevés dans des conditions normales.

Disparition des poissons?

Les chercheurs ont expliqué que des recherches supplémentaires étaient nécessaires afin de déterminer l'origine de ce changement olfactif, mais pour le professeur Munday, il semble que l'eau acide interfère la façon dont les poissons détectent et interprètent les odeurs.

Pour Steve Simpson, biologiste marin de l'Université de Bristol, les résultats sont un signal d'alarme contre la surpêche. Pour lui, il est probable que la plupart des poissons marins, y compris les prédateurs, souffrent de problèmes similaires au niveau de leur odorat.

"D'autres sens peuvent être affectés par l'acidité des océans et il est évident que celle-ci aura un impact majeur sur les populations de poissons dans les océans".
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : 7sur7.be

Source : www.7sur7.be