L'abeille ou la mort... - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/02/2013 à 00h08 par Fred.


L'ABEILLE OU LA MORT...

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
L'abeille ou la mort...

 

Einstein aurait dit que si les abeilles disparaissaient de notre monde, l'homme n'aurait plus que 4 ans à vivre...

Qui véritablement se préoccupe du sort des abeilles en dehors des consommateurs sommés de consommer en continu de tout, n'importe où et n'importe quoi ? Qui s'interroge vraiment sur le destin des abeilles au moment où on plonge une cueillere dans un pot de miel ?

C'est sans aucun doute pour nous réveiller – sur ce thème diablement vital – que l'autrichien Markus Imhoof a réalisé le magnifique documentaire : Des abeilles et des hommes.

Les chiffres sont édifiants et ne devraient, en principe, pas nous laisser totalement amorphes devant l'inquiétant constat que les spécialistes et autres apiculteurs font depuis plusieurs années. 50 à 90 % des abeilles ont déjà disparu de notre monde ! Qui parmi les consommateurs s'en soucient véritablement ? et comment devenir acteur (pour utiliser le terme consacré) de l'arrêt d'un tel drame ?

Car il s'agit bien d'un drame dont l'issue a de fortes probabilités de nous être fatale si nous continuons à attendre que d'autres s'occupent de l'affaire sans que nous changions quoi que ce soit à nos habitudes de consommation. Car il en est du miel et des produits de la ruche comme du pétrole.

A l'origine il y a bien des micros organismes qui triment dans la lenteur et la complexité organique pour produire ces résultats précieux que sont d'un côté le pétrole et de l'autre le miel. Je mets en parallèle ces deux produits simplement parce qu'ils jouent, l'un comme l'autre, un rôle vital central pour l'humanité, et dans les deux cas nos changements de vision, de comportement et de consommation sont au coeur d'une sauvegarde urgente.

L'obsession énergétique de nos sociétés en fin de cycle fait que bon an mal an, ici et là, on cherche des alternatives au pétrole qui, quoi qu'en pensent certains, finira de toute façon par devenir vraiment rare et donc trop cher pour la majeure partie du monde. Certes le lobby du pétrole comme celui du nucléaire veille au grain et ce n'est vraisemblablement pas demain que l'on accordera les crédits énormes mais nécessaires à la recherche de l'énergie dite libre ou d'une alternative viable pouvant remplacer le pétrole.

En attendant, de ce côté-là, nous serons de toute façon obligés d'en passer tôt ou tard par une modification drastique de notre consommation énergétique. Et comme toujours, il faudra qu'il advienne un grave problème pour que les masses bougent (guerre mondiale ? accident nucléaire majeur en Europe ? effondrement financier total ?....).

Mais pour les abeilles et leur miel, qu'en est-il ? Et si l'on peut se passer de miel, peut-on pour autant se passer des abeilles ? La réponse est NON. Même les personnes qui n'aiment pas le miel sont concernées car l'existence des abeilles reste absolument vitale car sans elles, pas de pollinisation !

Et sans pollinisation pas de reproduction végétale et donc pas d'arbres fruitiers, pas de fleurs, pas de légumes... rien ou presque. On ne parle même pas de la chaîne alimentaire dans le monde des insectes qui, si les abeilles disparaissent, s'effondre d'une façon catastrophique avec drame à la clé pour l'humain de tout façon.

Il ne reste plus qu'un seul pays où une seule variété d'abeille – une variété hybride dites abeilles africaines – produit un miel totalement naturel. Il s'agit de l'Australie où s'est installé, après s'être échappé d'un laboratoire d'Amérique Latine, un colonie d'abeilles hybridées à des fins d'étude.

Le constat de l'apiculteur australien est en gros, plus l'espèce obtenue est « sauvage », voire dangereuse, et plus elle sait résister aux prédateurs destructeurs qui déciment nos abeilles classiques partout en Europe, en Chine et aux USA.

Dans les trois pays sus mentionnés la situation est alarmante. La Chine, dont les méthodes d'élevage de ruchers furent telles qu'il n'y a plus une seule abeille, est obligée de se faire expédier des fins fonds d'une de ses campagnes paumées des milliers de petits sachets de pollen, lui-même récolté à la main par des chinoises quasi esclaves.

Ces sachets sont ensuite distribués dans d'autres régions où poussent comme ils peuvent des arbres fruitiers et amandiers dont les fleurs sont pollinisées... une à une et à la main ! Autant dire, un délire qui ne tiendra pas longtemps ses promesses. N'est pas abeille qui veut...

Quant à l'Europe, (...)

La question est encore une fois la même :
 

QUAND ALLONS-NOUS NOUS REVEILLER ET PENSER UN AUTRE MONDE ????
 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Musima, publié par actuwiki.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Musima

Source : actuwiki.fr