Kyoto-Copenhague : 9.000 km en train pour le climat - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/09/2009 à 04h25 par Michel95.


KYOTO-COPENHAGUE : 9.000 KM EN TRAIN POUR LE CLIMAT

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Kyoto-Copenhague : 9.000 km en train pour le climat

Information recueillie par Michel95

Qui n'a pas signé la pétition pour le somment de Copenhague ?

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), l'Union internationale des chemins de fer et le World Wildlife Fund (WWF) ont annoncé hier le prochain départ d'un train qui doit relier, en un mois, Kyoto (Japon) à Copenhague, capitale du Danemark qui accueillera en décembre la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat devant décider des nouvelles réductions des émissions de gaz à effet de serre après 2012.

Alors que le secteur des transports représente un cinquième des émissions de CO2 et qu'elles sont appelées à doubler dans les 40 prochaines années, rappelle le PNUE, le train Kyoto-Copenhague qui parcourra une distance de 9.000 kilomètres, entend également sensibiliser aux modes de transports alternatifs.

Selon le PNUE, le train Kyoto-Copenhague, qui sera alimenté à ''100% par des énergies renouvelables'', passera par la Russie, ''où le réchauffement de la région de Sibérie risque de libérer dans l'atmosphère des milliards de tonnes de méthane et de dioxyde de carbone'', a prévenu le Programme.

Il arrivera le 5 décembre à Bruxelles, d'où il transportera 400 négociateurs et personnalités pour participer à une conférence de 12 heures à son bord.

Puis le train restera à la gare de Copenhague pendant les deux semaines de la Conférence sur les changements climatiques qui débutera le 7 décembre ''où il servira de lieu d'exposition sur les solutions vertes pour le transport'', a précisé le PNUE.

A moins de cent jours de la conférence internationale de Copenhague, les négociations en vue d'un accord sur la réduction des émissions de GES ont repris hier à Bangkok qui accueillera, jusqu'au 9 octobre, 4.000 participants issus de 177 pays , après le sommet des Nations Unies sur le climat et du G20. La dernière session préparatoire se tiendra à Barcelone, du 2 au 6 novembre.

R. BOUGHRIET (Actu-Environnement.com)